Comment un nouveau test d’anticorps pourrait aider à lutter contre le Covid-19

4
Comment un nouveau test d'anticorps pourrait aider à lutter contre le Covid-19
Comment un nouveau test d'anticorps pourrait aider à lutter contre le Covid-19

Africa-PressCentrAfricaine. Un nouveau test d’anticorps rapide et bon marché pourrait être le dernier outil de la lutte contre le Covid-19.

Une équipe de recherche internationale dirigée par des scientifiques de l’Université d’Oxford affirme avoir mis au point un test portable, facile à produire et rentable pour les anticorps qui combattent le nouveau coronavirus responsable du Covid-19.

“Grâce à de meilleurs moyens de tester les niveaux d’anticorps et de comprendre les défenses immunitaires des individus et des populations, nous progressons de plus en plus vers la capacité de protéger davantage de personnes dans le monde et de contrôler la propagation du virus”, explique le professeur Alison Simmons, directeur de l’unité d’immunologie humaine du MRC à l’université d’Oxford.

Les chercheurs prévoient maintenant d’utiliser ce test très simple dans de futurs essais pour voir s’il peut identifier les personnes qui sont protégées contre le Covid-19 de celles qui pourraient avoir besoin d’une vaccination de rappel.

Que sont les anticorps ?

Les anticorps sont des protéines présentes dans le sang qui reconnaissent des infections spécifiques et les combattent.

Une fois qu’une personne a eu une infection, les anticorps aident le corps à être prêt s’il la rencontre à nouveau.

Les vaccins constituent un moyen sûr de développer des anticorps sans risquer de tomber malade.

Si une personne a déjà eu le Covid-19, il est probable qu’elle ait ces anticorps dans son sang et qu’elle puisse être protégée contre une nouvelle infection par le virus.

Mais les experts affirment que des recherches supplémentaires doivent confirmer cette hypothèse.Le système immunitaire est complexe et d’autres éléments, comme les cellules T, peuvent également jouer un rôle dans la protection.

Comment fonctionne le test d’anticorps de l’Université d’Oxford ?

Le test fonctionne avec le sang d’une piqûre de doigt, ce qui le rend rapide et facile à utiliser.

Le test repose sur la liaison d’une partie de la protéine de pointe virale à la surface des globules rouges.

Lorsque des anticorps contre le virus sont présents, ils créent un amas de globules rouges.

Cet amas est suffisamment grand pour être vu à l’œil nu.

“Il s’agit d’un test très simple qui peut être réalisé par un technicien ou un auxiliaire médical qualifié”, explique à la BBC le professeur Alain Townsend, responsable de l’étude au sein de l’unité d’immunologie humaine du MRC de l’université d’Oxford.

Le test peut ensuite être photographié et envoyé pour une évaluation professionnelle.L’équipe de recherche a effectué un test sur des patients atteints de Covid-19, mais espère maintenant l’adapter pour identifier ceux qui ont réussi à générer suffisamment d’anticorps après la vaccination, par rapport à ceux qui pourraient avoir besoin d’une dose de rappel.

Comment le test aide-t-il à combattre le Covid-19 ?

Les scientifiques espèrent que l’utilisation à grande échelle de leurs tests pourra aider les chercheurs et les décideurs à suivre les niveaux d’immunité protectrice dans la communauté.

L’équipe de recherche met à jour le test chaque fois qu’une nouvelle variante apparaît, ce qui pourrait permettre aux scientifiques d’étudier l’impact de ces variantes sur les anticorps.

Le test devrait également permettre de détecter la façon dont l’organisme réagit aux vaccinations ainsi qu’après une infection par le coronavirus.

“Avoir une bonne quantité d’anticorps aide à combattre le Covid-19”, explique Neelika Malavige, professeur de microbiologie et directrice du département de recherche sur la dengue de l’université Sri Jayawardenepura au Sri Lanka.

Elle dirige la deuxième phase de la recherche sur les personnes qui ont généré des anticorps après un vaccin.

“Il existe tellement de types d’anticorps différents”, explique-t-elle.

“Nous avons étudié ces anticorps dans un grand groupe de volontaires pour comprendre quel type d’anticorps est détecté dans la communauté sri-lankaise.

“Alors que certains anticorps sont très efficaces pour vous protéger, d’autres ne font que traîner. Nous essayons de comprendre quel type d’anticorps nous protège du Covid-19. Nous étudions également la réponse immunitaire aux variantes du coronavirus.”

A qu el test d’anticorps se fier ?

Selon le NHS, si un test d’anticorps peut vous dire s’il est probable que vous ayez déjà eu le coronavirus, certaines personnes qui ont eu le virus n’ont pas d’anticorps.

Un test d’anticorps ne permet pas non plus de savoir si vous êtes immunisé contre le coronavirus et si vous pouvez ou non transmettre le virus à d’autres personnes.

La précision des tests d’anticorps fait encore l’objet d’un examen dans de nombreux cas. Selon le British Medical Journal, les personnes peuvent également obtenir un résultat faussement positif indiquant qu’elles ont des anticorps.

Il peut également falloir plusieurs semaines après une infection ou une vaccination pour développer des anticorps.

Cela dépend des individus, dit le Pr Townsend, mais en général, cela peut prendre plusieurs semaines après une infection ou une vaccination.

“Certaines personnes en produisent très peu, d’autres beaucoup, et nous ne comprenons pas vraiment pourquoi”, explique le Pr Townsend.

“Nous avons effectué plusieurs centaines de tests ; le niveau le plus élevé a été enregistré chez une dame âgée qui souffrait d’une maladie très légère et qui a produit un niveau d’anticorps absolument énorme.”

Si l’idée générale est que les anticorps pourraient prévenir une nouvelle infection pendant environ un an, les scientifiques affirment qu’ils ont besoin de plus de recherches pour parvenir à une conclusion.

Bien que le test doive encore être approuvé, l’équipe de l’université d’Oxford prévoit de discuter de sa nouvelle production avec le Public Health England.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here