La NASA renforce sa prise sur les astéroïdes géocroiseurs

3
La NASA renforce sa prise sur les astéroïdes géocroiseurs
La NASA renforce sa prise sur les astéroïdes géocroiseurs

Africa-Press – CentrAfricaine. Les scientifiques de l’agence spatiale américaine ont mis au point le programme Sentry II capable de calculer rapidement les probabilités d’impact pour tous les astéroïdes géocroiseurs connus à la fois.

Cherchant à sécuriser davantage la Terre contre les astéroïdes géocroiseurs (NEA), dont le nombre est aujourd’hui évalué à près de 28.000, les spécialistes de la NASA ont perfectionné l’outil Sentry (Sentinel) qui permet désormais de pister tous les NEA en même temps.

D’après une étude publiée dans The Astronomical Journal, le programme, baptisé Sentry II, est capable de calculer rapidement les probabilités d’impact pour tous les astéroïdes géocroiseurs connus et d’indiquer les objets les plus dangereux pour notre planète.

Le programme analyse minutieusement tous les impacts potentiels, dont ceux qui n’ont que quelques chances sur dix millions de se produire. À la différence de la version initiale, Sentry II prend en compte, pour calculer les trajectoires des objets suivis, des facteurs précédemment ignorés, notamment les forces non gravitationnelles, telles que les influences thermiques liées à la chaleur du Soleil.

Chaque année, 3.000 nouveaux astéroïdes géocroiseurs sont détectés. Précédemment, la NASA avait annoncé que l’astéroïde 4660 Nereus, classé comme potentiellement dangereux, entrerait le 11 décembre dans l’orbite terrestre, son point le plus proche de la planète bleue sur une période de 20 ans.

Fin novembre, l’agence spatiale américaine a envoyé la sonde DART percuter un astéroïde à lavitesse de 24.000 km/heure pour tenter de le dévier de sa trajectoire dans le cadre d’une mission inédite destinée à tester un système de défense planétaire.

L’astéroïde visé par la mission, Dimorphos, ne représente pourtant aucune menace pour la planète. Il sera percuté à une distance de 11 millions de kilomètres de la Terre entre le 26 septembre et le 1er octobre 2022.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here