les habitants de M’baïki 1 dépassés par les morts subites des jeunes du village

4
les habitants de M’baïki 1 dépassés par les morts subites des jeunes du village
les habitants de M’baïki 1 dépassés par les morts subites des jeunes du village

Africa-Press – CentrAfricaine. Ils se passent des événements mystérieux ces derniers temps dans la ville de M’baîki. Certains jeunes qui décèdent précocement, tandis que d’autres succombent subitement sans un moindre souci de santé.

Les Centrafricains habitant la ville de M’baïki se posent d’énormes questions sur la mort tragique des jeunes gens dans cette localité. C’est le cas d’un chauffeur qui a quitté la ville de Boda et qui pendant un arrêt dans cette ville, a rendu l’âme après avoir tombé brusquement.

Selon une vendeuse de « Shuba », le restaurant rapide, les questions soulevées par la population n’ont toujours pas de réponses.

« C’est un chauffeur qui a apporté les tuyaux et il a passé la nuit au Motel Kitoumba. Le matin il est sortis et c’est en cours de route qu’il est tombé. On l’a emmené à l’hôpital et il est succombé quelques minutes plus tard. C’est inimaginable on se pose des questions sur ces malheurs qui nous frappent. Il y’a également une jeune fille âgée de 17h qui a trouvé la mort dans le sommeil », a fait savoir une habitante de la ville de M’baïki 1.

À l’heure où nous sommes, le corps du chauffeur est rapatrié d’urgence à Bangui pour la morgue. Selon certaines sources, ce n’est pas seulement la mort bizarre qui frappe cette ville. Il y’a également une femme fantôme qui depuis un moment dérange la tranquillité des habitants.

Selon eux, elle sorte toutes les nuits aux environs de 23h dans les motels de la place et disparaissent mystérieusement après avoir fait le programme avec un homme de passage dans ces motels. Un jour, les autorités militaires l’ont aperçu et s’apprêtent à ouvrir le feu sur elle, mais malheureusement, elle a disparu.

Source: Ndjoni Sango

Pour plus d’informations et d’analyses sur la CentrAfricaine, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here