Congo : qui face à Denis Sassou Nguesso ?

15
Congo : qui face à Denis Sassou Nguesso ?
Congo : qui face à Denis Sassou Nguesso ?

Africa-PressCongo Brazzaville. Pascal Tsaty Mabiala, Guy Brice Parfait Kolélas, Anatole Limbongo Ngoka et Mathias Dzon sont les principales figures de proue de l’opposition à Denis Sassou Nguesso. Portraits croisés.

dans ce dossier Voir tout le sommaire Congo : sept mois pour convaincre Congo : Denis Sassou Nguesso et les mandarins
Henri Lopes : « Au Congo, l’indépendance faisait peur » Pascal Tsaty Mabiala, secrétaire général de l’Union Panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) à Brazzaville en 2016. © LAUDES MARTIAL MBON/AFP

Une tentative, un échec. Qu’à cela ne tienne, Pascal Tsaty Mabiala, 71 ans, est à nouveau candidat. Le premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) est, depuis 2017, le chef de file de l’opposition – statut créé par la Constitution de 2015 et assorti en théorie de quelques avantages matériels –, bien que l’Upads ne pèse pas bien lourd dans l’hémicycle avec 8 députés sur 151.

Député de Loudima depuis 1992, ministre de la Défense dans le dernier gouvernement de Lissouba (1997), Pascal Tsaty Mabiala a boycotté les scrutins de 2002 et de 2009, mais a concouru à la présidentielle de 2016, à laquelle il est arrivé quatrième, avec 4,5 % des suffrages exprimés.

En décembre 2019, il s’était prononcé pour une période de transition jusqu’en 2023, à l’issue de laquelle le scrutin se tiendrait sans Denis Sassou Nguesso. Guy Brice Parfait Kolelas, en 2017. © STEEVE RODRIC POUR JA

À 61 ans, le fils de Bernard Kolélas doit encore se faire un prénom. Le président de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki, parti qu’il a créé en 2017) est cependant arrivé deuxième à la présidentielle de 2016, avec un peu plus de 15 % des suffrages, et a été l’un des premiers dirigeants de l’opposition à reconnaître la victoire de DSN.

Il semble déterminé à marquer des points en 2021, même si ses détracteurs voient en lui « un faire-valoir » qui, secrètement, aspire surtout à devenir le… chef de file de l’opposition.

Membre du Parti communiste français (PCF) de 1983 à 1993, docteur en économie, Parfait Kolélas a été ministre de la Pêche, puis de la Fonction publique à la fin des années 2000, avant de passer dans l’opposition, où il a notamment été soutenu par le Français Louis Aliot, dont il est proche et qui était alors vice-président du Front national.

Anatole LIMBONGO NGOKA© DOC JDB TV © DOC JDB TV Peu connu du grand public, cet économiste, ex-militant du PCF dans les années 1970-1980, se rêve en successeur de Denis Sassou Nguesso. En juin, Anatole Limbongo Ngoka, 68 ans, a créé le Parti africain pour un développement intégral et solidaire (Paradis) et croit fermement que son nouveau mouvement servira de tremplin à sa candidature.

Ex-compagnon de route du général Jean-Marie Michel Mokoko, emprisonné notamment pour « atteinte à la sûreté de l’État » après s’être déclaré vainqueur de la présidentielle controversée de 2016, Anatole Limbongo Ngoka rejette les accusations des « mokokoïstes », qui le qualifient de « traître » et considèrent l’annonce de sa candidature à la présidentielle de 2021 comme une manœuvre destinée à disperser les voix de l’opposition pour préparer la victoire du président sortant.

Mathias Dzon, lors de la campagne présidentielle de 2009 au Congo. © Vincent Fournier/JA Le leader de l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD) a été désigné le 29 août pour être son candidat à la présidentielle de 2021. L’ancien grand argentier congolais, âgé de 73 ans, a pris acte de la demande de son parti, mais réserve sa décision, s’inquiétant de la gouvernance et de la crédibilité du processus électoral.

Mathias Dzon a été ministre des Finances de Denis Sassou Nguesso de 1997 à 2002, puis directeur national de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), de 2003-2008, avant de rejoindre l’opposition. Candidat malheureux de l’ARD à la présidentielle de 2009, il a boycotté celle de mars 2016, dénonçant les conditions d’organisation du scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here