Afrique : plus de 800 PDG africains estiment que la ZLECAF entraînera une hausse du commerce intra-africain (rapport)

3
Afrique : plus de 800 PDG africains estiment que la ZLECAF entraînera une hausse du commerce intra-africain (rapport)
Afrique : plus de 800 PDG africains estiment que la ZLECAF entraînera une hausse du commerce intra-africain (rapport)

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le Comité panafricain du commerce et de l’investissement du secteur privé (PAFTRAC) a publié, le vendredi 17 juin 2022, son rapport intitulé « PAFTRAC Africa CEO Rapport d’enquête sur le commerce 2022 – Evaluer l’impact de la ZLECAf sur le commerce africain ».Selon ce rapport, 93% des chefs d’entreprise africains soit plus de 800 PDG africains originaires de 46 pays, interrogés entre mars et juin 2022, s’attendent à ce que la ZLECAF entraîne une hausse du commerce intra-africain.

En effet, ce taux est en hausse par rapport à celui enregistré durant l’édition 2021du même sondage (86,7 %).

Parmi les 93% des dirigeants qui se déclarent confiants dans la capacité de la ZLECAF d’augmenter les échanges commerciaux intra-africains, 26% se décrivent comme étant « très confiants ».

Dans le détail, les chefs d’entreprise sondés citent plusieurs avantages de la Zone de Libre-échange continentale africaine à savoir :

1° l’ouverture de nouveaux marchés pour l’exportation des biens et des services (19,6 %);

2° la possibilité d’exporter davantage à l’échelle régionale (16,6 %);

3° l’encouragement de l’investissement pour développer l’entreprise à l’échelle régionale (14,6 %);

4° l’encouragement de la création de pôles industriels régionaux (14,6 %);

5° la réduction des coûts opérationnels (12,3%);

6° et la réduction de la paperasse associée aux exportations (11,3%).

D’autre part, 70% des PDG sondés décrivent l’impact de la ZLECAf sur leurs entreprises comme étant positif ou très positif. Ce qui souligne leur confiance dans la capacité de leurs propres entreprises à être compétitives et à prospérer dans le contexte de marchés plus ouverts.

Ce rapport démontre que 28% de ces PDG estiment que l’effet de la ZLECAF ne sera ni positif ni négatif sur leurs entreprises.

Au total 4% des chefs d’entreprise pensent que cette Zone de libre-échange a eu ou aura un impact négatif sur leurs entreprises, en raison notamment des inquiétudes relatives à une plus forte concurrence en cas de levée des barrières commerciales et d’autres formes de protectionnisme. Ce taux est en légère hausse par rapport à la précédente édition de l’enquête (2,2%).

Agnès KAYEMBE

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here