Distinction : Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas élevée au grade de commandeur

5
Distinction : Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas élevée au grade de commandeur
Distinction : Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas élevée au grade de commandeur

Africa-Press – Congo Brazzaville. La ministre de l’Économie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, a été décorée, le 13 septembre à Brazzaville, pour son engagement dans l’élaboration et le suivi du nouveau Plan national de développement (PND) 2022-2026.

La médaille de commandeur a été remise à la ministre de l’Économie ainsi qu’à neuf de ses collaborateurs par le Grand chancelier des ordres nationaux congolais, Norbert Okiokoutina. La cérémonie de port des insignes fait suite au décret présidentiel du 29 juillet dernier, les nommant aux différents grades dans l’ordre du mérite congolais.

Cette décoration traduit la reconnaissance officielle de la performance et de l’effort accompli par le ministère de l’Économie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, a réagi Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas. En effet, ce sont les cadres de son département ministériel, y compris des structures sous tutelle, qui ont contribué à la conception des termes du PND 2022-2026 et du projet de loi jusqu’à son adoption au Parlement.

« La cérémonie de port d’insignes est l’aboutissement heureux et laborieux de l’implication d’une vaillante équipe plus large que les récipiendaires de ce jour… À mes collaborateurs, continuons à faire du travail bien fait notre vertu cardinale. La récompense vient au bout de l’effort ! C’est le sens de cette distinction honorifique que je dédie à tous mes collaborateurs et à mes chers parents », a-t-elle déclaré.

Programme quinquennal à vocation économique, le nouveau PND comporte six axes prioritaires (l’agriculture, le numérique, le tourisme, l’immobilier, l’industrie et les Zones économiques spéciales). Son budget global est estimé à plus de 8 987 milliards francs CFA, avec un gap d’environ 6 500 milliards FCFA à rechercher auprès des bailleurs de fonds. D’après le gouvernement, le montant du financement déjà acquis est constitué à 58,5% de ressources propres de l’État et à 41,5% de ressources extérieures attendues, soit 41% du coût global du PND 2022-2026.

Ce PND illustre la démarche programmatique de l’action gouvernementale pour les prochaines années. L’exécutif entend faire passer la République du Congo d’une économie de rente pétrolière à une économie nationale « forte, diversifiée et résiliente ». La transformation de l’économie nationale devrait permettre au pays d’être résilient face aux problèmes économiques, sociaux, de souveraineté et de protection de l’environnement. Au cours des cinq prochaines années, l’exécutif a promis d’assurer la reprise de la croissance à 5 ou 7% de moyenne annuelle, de créer des emplois, de réduire la pauvreté et l’importation des produits de base…

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here