Inclusion numérique : des initiatives pour renforcer la connectivité des zones rurales

1
Inclusion numérique : des initiatives pour renforcer la connectivité des zones rurales
Inclusion numérique : des initiatives pour renforcer la connectivité des zones rurales

Africa-Press – Congo Brazzaville. La concertation relative à la présentation des dossiers d’appels d’offres visant à favoriser la connectivité des zones rurales a été ouverte, le 29 novembre, à Brazzaville par le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo.

Les membres de la coordination du Projet d’accélération de la transformation numérique (PATN) et les acteurs de l’écosystème numérique, notamment les opérateurs mobiles et d’infrastructures, vont discuter et prendre connaissance des dossiers d’appels d’offres pour la connectivité des zones blanches.

Pour le ministre Léon juste Ibombo, le lancement d’une discussion ouverte et constructive avec les opérateurs mobiles et d’infrastructures est une initiative qui fait suite à la mission d’assistance technique du Fonds d’accès pour le service universel des communications électroniques (Fasuce), visant à améliorer la gouvernance et le ciblage des activités de connectivité dans les localités rurales du Congo. Celle-ci, conduite par le groupe Smart World Partner, a été couronnée de succès, avec des résultats concrets tels que l’identification de 185 localités cibles et 76 sites Fasuce nécessitant une couverture 3G et l’installation de 41 salles multimédias. Ce qui apportera une couverture 3G à un total de 404 000 habitants et qui représente plus de 7% de la population du Congo. « La connectivité haut débit des zones blanches ne peut être réalisée avec succès que si nous travaillons ensemble, main dans la main, avec les opérateurs mobiles et d’infrastructures, qui ont une connaissance approfondie de notre industrie de télécommunications et de notre marché. Nous souhaitons donc les impliquer activement dans la définition du périmètre de nos prochains appels d’offres pour la connectivité des zones blanches », a déclaré le ministre Léon Juste Ibombo. « En travaillant de concert, nous pouvons optimiser nos ressources et veiller à ce que chaque franc CFA investi dans la connectivité des zones blanches produise un impact maximal », a-t-il ajouté.

Le ministre chargé des Postes a, par ailleurs, fait savoir que la connectivité haut débit ouvre des portes à l’information, à l’éducation, à la santé, à l’emploi et à de nouvelles opportunités pour les concitoyens. Cependant, pour des personnes vivant dans les zones rurales, ces portes restent encore fermées en raison de l’absence de connectivité. D’après lui, les zones blanches, ces régions éloignées et souvent oubliées, sont au cœur de l’engagement du gouvernement à bâtir un avenir numérique inclusif pour tous. « Aujourd’hui marque une étape cruciale dans notre quête pour un Congo numériquement inclusif. La cérémonie de présentation des dossiers d’appels d’offres pour la connectivité des zones rurales est un moment-clé où l’avenir de notre nation se dessine. Nous sommes réunis pour ouvrir la voie à une connectivité étendue et offrir aux régions éloignées les mêmes opportunités numériques que les zones urbaines », a souligné le coordonnateur du PATN, Francis Seck Mangouani.

Selon lui, la participation de ces acteurs dans ce processus est essentielle. «… En unissant nos forces, nous pouvons franchir les frontières numériques et offrir des opportunités équitables à tous les citoyens du Congo », a-t-il conclu.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here