le congo et l’union européenne évaluent les 10 ans de l’accord du partenariat volontaire

1
le congo et l’union européenne évaluent les 10 ans de l’accord du partenariat volontaire
le congo et l’union européenne évaluent les 10 ans de l’accord du partenariat volontaire

Africa-Press – Congo Brazzaville. La ministre de l’Économie forestière, Rosalie Matondo a relevé le 27 novembre à Brazzaville que, les 1O ans de l’accord du partenariat volontaire avec l’Union européenne (UE), sur l’application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (APV-FLEGT), ont permis non seulement de préserver les écosystèmes forestiers mais aussi d’obtenir de nombreux résultats probants.

« Cette cérémonie revêt un intérêt particulier en ce sens qu’elle couronne une décennie d’efforts conjoints de mise en œuvre de notre partenariat, axé non seulement sur la gestion responsable des forêts du Congo, mais également sur de nombreuses initiatives visant à renforcer les capacités de notre personnel dont sont victime gestion efficace et éclairée de nos précieuses ressources naturelles », a souligné la ministre de l’Économie forestière, Rosalie Matondo, à l’occasion de la 18ème session du Comité conjoint de la mise en œuvre de l’APV-FLEGT couplée à la célébration des 10 ans de cet accord.

Dans le cadre de la matérialisation de l’accord de partenariat volontaire avec l’Union européenne, plusieurs activités ont été réalisées en 10 ans. Il s’agit entre autres du développement de l’application du système informatisé de vérification de la légalité et le déploiement de son module fiscalité, l’accompagnement des directions départementales dans le contrôle de 1er niveau, la réalisation de 44 audits indépendants des directions déconcentrées et des directions centrales de l’économie forestière, la réalisation de plus de cinquante missions d’observations indépendantes depuis l’entrée en vigueur de l’accord, l’obtention de la certification ISO 9001 pour l’obtention indépendante non mandatée de la société civile.

Satisfait des actions réalisées pour la mise en œuvre de l’APV-FLEGT au Congo, l’ambassadeur de l’Union européenne au Congo, Giacomo Durazzo a invité les parties prenantes à œuvrer davantage en faveur de cet accord forestier « je voudrai souligner l’importance d’intensifier les efforts de la part des parties prenantes, afin de progresser avec davantage de dynamisme vers une meilleure gouvernance forestière au Congo. Je pense notamment aux réformes en cours dont les textes d’application demeurent en cours d’élaboration », a-t-il laissé entendre.

Au cours des travaux de la 18ème session du Comité conjoint de la mise en œuvre de l’APV-FLEGT au Congo couplée aux 10 ans d’anniversaire de cet accord, un point a été fait sur le plan de travail annuel et son état de mise en œuvre au deuxième semestre 2023 avec un accent sur l’élaboration du plan quinquennal, l’état d’avancement du système informatisé de vérification de la légalité forestière et, sur l’implication de la société civile dans la négociation de la mise en œuvre de l’APV.

La 18ème session du Comité conjoint de la mise en œuvre de l’APV-FLEGT couplée à la célébration des 10 ans de cet accord, a également été marquée non seulement par la signature d’une aide-mémoire entre de l’Économie forestière et l’ambassadeur de l’Union européenne au Congo, mais aussi , par la coupure symbolique et la visite des expositions photographiques, au ministère de l’Économie forestière, retraçons des moments de l’Accord de partenariat volontaire.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here