PND 2022-2026 : le coût du programme estimé à 1000 milliards FCFA

4
PND 2022-2026 : le coût du programme estimé à 1000 milliards FCFA
PND 2022-2026 : le coût du programme estimé à 1000 milliards FCFA

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le document du Plan national de développement (PND 2022-2026) a été examiné, le 16 novembre, par la Task force; la structure mise en place par le gouvernement pour juguler l’impact économique de la crise sanitaire. Ce PND à vocation économique mise sur

l’agriculture, le numérique, le tourisme, l’immobilier, l’industrie et les Zones économiques spéciales.

La mission de la Task force consistait à examiner les différentes composantes du programme, d’apporter des amendements au travail des experts et de voir si la version du PND présentée correspond à la vision politique du gouvernement. La Task force est composée essentiellement des ministres des départements sectoriels et de certaines entités publiques.

Après l’étape de la Task force, a expliqué la ministre de l’Économie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas, le document sera transmis au Conseil de cabinet, puis au Conseil des ministres, avant sa présentation au Parlement. « Le président de la République a mis en place une Task force pour donner les orientations (…) Le coût du PND s’estime à plus de 1000 milliards FCFA. Ce sont des chiffres encore provisoires mais qui correspondent à l’ambition du chef de l’État », a déclaré la ministre de l’Économie.

Pour le financement du programme quinquennal, l’exécutif compte sur le soutien des partenaires au développement, ainsi que du secteur privé et des investisseurs étrangers. Les investissements du secteur numérique sont beaucoup attendus, a lancé Léon Juste Ibombo, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique. « Le choix des six secteurs retenus vise à diversifier l’économie congolaise et la rendre résiliente. Dans le secteur numérique, par exemple, nous avons retenu deux composantes, à savoir la digitalisation de l’économie et la réduction de fracture numérique », a-t- il signifié.

Enfin, en raison des faiblesses observées dans la mise en œuvre de l’actuel PND 2018-2022, les experts ont recommandé un nouveau PND plus inclusif, la mise en place d’un schéma de financement suffisamment probant de sorte que le PND 2022-2026 soit mieux financé et concentré sur des activités porteuses. Ils ont également souligné l’approfondissement des mécanismes de financement des ressources et la poursuite des réformes de finances publiques pour améliorer la mobilisation des ressources internes.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here