Régies financières : la Fénatref dissout la section CSTC de la DGIFN

1
Régies financières : la Fénatref dissout la section CSTC de la DGIFN
Régies financières : la Fénatref dissout la section CSTC de la DGIFN

Africa-Press – Congo Brazzaville. Dans une déclaration rendue publique le 21 novembre à Brazzaville, la Fédération nationale des travailleurs des régies financières (Fénatref) a décidé de mettre fin aux activités de la section Confédération syndicale des travailleurs du Congo (CSTC) de la Direction générale des institutions financières nationales (DGIFN), à cause du non-respect des normes syndicales. Selon la déclaration, cette section ne respecte pas les démarches prescrites par la confédération et la fédération, notamment le dialogue.

La tutelle de la section syndicale CSTC de la DGIFN s’eloigne des textes et déclenche des grèves illégales. En effet, le bureau de la Fénatref s’est indigné de ce qu’il qualifie d’insoumission, de récidive et de refus d’obtempérer. « Les négociations relatives à l’application du relevé des conclusions du 2 août 2023, dont la commission mixte de suivi de ces conclusions a été mise en place le 5 octobre, n’ont jamais été interrompues », détaille la déclaration qui a été lue par le secrétaire chargé à l’organisation et mobilisation de la Fénetraf, Euloge Mboussa.

Après avoir déclaré la dissolution de cette section, la Fénatref a promis d’organiser, le 23 novembre à 12 h, une assemblée générale extraordinaire dans la salle des réunions de la DGIFN pour mettre en place une nouvelle section syndicale. En vue de permettre le fonctionnement normal de la DGIFN, le secrétaire général de la Fénatref a invité les travailleurs à poursuivre leur service comme d’habitude.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here