CAN 2022 : les Pharaons éliminent le Cameroun et rejoignent la finale

4
CAN 2022 : les Pharaons éliminent le Cameroun et rejoignent la finale
CAN 2022 : les Pharaons éliminent le Cameroun et rejoignent la finale

Africa-Press – Congo Brazzaville. Jusqu’au bout de l’effort. Au terme d’une rencontre animée mais indécise, l’Égypte est venue à bout d’une sélection camerounaise dominatrice, en l’emportant aux tirs au but (0-0, 1-3 t.a.b.). Les Pharaons rejoignent ainsi le Sénégal en finale, après un troisième match consécutif remporté après le temps réglementaire. Le Cameroun, pays-hôte, est éliminé de sa CAN.

Sous la douceur de Yaoundé (23°C), ce sont les Lions indomptables qui donnent le coup d’envoi de ce choc des demi-finales après le coup de sifflet de l’arbitre gambien Bakary Gassama. Et poussés par leur public, les Camerounais montrent les meilleures intentions dans ce début de match. Si les situations se multiplient dans le camp égyptien, la solide défense repousse bien. La première frappe est même en faveur des Pharaons, avec l’initiative de Mohamed Salah (8e). Mais son tir passe loin du cadre.

Au quart d’heure de jeu, la possession est en faveur des Lions indomptables (57 %). Et un premier frisson va traverser l’arrière-garde égyptienne. Sur un corner, Michael Ngadeu place une tête puissante qui trouve l’arrête de Gabaski. Vincent Aboubakar reprend du bout du pied mais c’est dévié en corner par Omar Kamal (19e). Sur l’action qui suit, la panique est encore totale dans la défense des Pharaons, avec une nouvelle tentative de Ngadeu (20e). C’est finalement repoussé. L’Égypte s’en sort bien. Les hommes d’António Conceição montent en puissance, mais manquent terriblement de précision dans le dernier geste, à l’instar de Karl Toko Ekambi devant Gabaski (32e). À l’approche de la mi-temps, les contacts sont de plus en plus durs et les coups francs se multiplient. Mais aucune des deux sélections ne parvient à trouver la faille avant la pause.

Au retour des vestiaires, l’Égypte opère un premier changement offensif avec l’entrée de Trézéguet à la place d’Amr El Sulaya (46e). Et les Pharaons s’offrent d’ailleurs la première opportunité de la seconde période avec une tête de Mostafa Mohamed, bien captée par André Onana (47e). Mais cela ne dure qu’un temps et rapidement le Cameroun reprend la main sur les opérations. Les corners s’enchaînent pour les hommes d’António Conceição (55e, 56e), tandis que sur contre-attaque André Onana se montre décisif face à Mohamed Salah (57e). À l’heure de jeu, les deux sélections se neutralisent et la possession est plus équilibrée (53 %-47 %). Le Cameroun insiste sur coup-franc avec Toko Ekambi (68e) ou de loin avec Samuel Gouet (70e). Sans succès. En fin de rencontre, la fatigue se fait ressentir et personne ne parvient à prendre le dessus. Les esprits s’échauffent, si bien que l’entraineur égyptien Carlos Queiroz est exclu du banc (90e). Et malgré quatre minutes de temps additionnel, les équipes se séparent sur un match nul (0-0). Elles devront aller au bout de l’effort.

Au coup d’envoi des prolongations, la tension est palpable. Malgré quelques tentatives de part et d’autre, deux effectifs de plus en plus scindés et une frayeur terrible pour le Cameroun, personne ne prend l’avantage dans ce choc. Et aux tirs au but, c’est l’Égypte qui l’emporte grâce à deux tirs arrêtés par Gabaski, et un dernier tir manqué par Njié. Les Lions indomptables sont éliminés de leur CAN.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here