Education : Lékana a dorénavant son lycée

4
Education : Lékana a dorénavant son lycée
Education : Lékana a dorénavant son lycée

Africa-Press – Congo Brazzaville. Débutés en octobre 2021, les travaux de construction du lycée de Lékana par la société Numérica global services (NGS) sont arrivés à la fin. Le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Jean Luc Mouthou, s’est rendu sur les lieux, le 12 septembre, pour le constater.

La construction du lycée de Lékana s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet de société du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, mis en œuvre sous l’autorité du Premier ministre, Anatole Collinet Makosso. Ce projet consiste à mailler l’ensemble du territoire national en infrastructures scolaires. A quelques semaines de la rentrée des classes du 3 octobre, le ministre Jean Luc Mouthou a visité ce lycée. « Nous sommes venus nous assurer de ce que les travaux de construction du lycée de Lékana ont été menés de main de maître et qu’ils sont terminés. Nous avons, au niveau de Brazzaville, procédé à la nomination de l’équipe qui va diriger ce lycée, mais avant que nous puissions la publier, il fallait nous assurer que les travaux ont été réalisés ici et là, en l’occurrence, Lékana qui était une étape cruciale, essentielle, étant entendu que la jeunesse de cette localité attend fiévreusement cette infrastructure », a expliqué le ministre.

Le lycée de Lékana est constitué de plusieurs bâtiments, dont huit salles de classe, un bloc administratif, une salle informatique, une bibliothèque, un laboratoire, huit latrines pour élèves de sexe féminin, masculin et le personnel enseignant, puis deux logements. Pour le représentant de la société NGS, Remy Moutota, tout a été fait à leur niveau et il ne reste plus qu’à l’Etat d’équiper l’ensemble des bâtiments.

En effet, depuis quelque temps, le ministère en charge de l’Enseignement secondaire a initié la construction des lycées de Moukondo, de Siafoumou, en attendant l’ouverture du lycée d’Inkouelé et l’occupation des nouveaux locaux du district de Tchikapika. Il y a tout un chapelet d’infrastructures à construire pour que les enfants puissent bénéficier d’un cadre adapté d’apprentissage, et que le pays ne puisse pas manquer demain de la main-d’œuvre, des cadres, afin de capitaliser l’essentiel des dividendes démographiques qu’il y a dans chaque jeune congolais. « Vous nous avez vu parcourir le pays à la recherche des meilleures conditions pour que nos apprenants puissent retrouver ce cadre, cet environnement propice à leur épanouissement, c’est ce qui justifie notre présence ici à Lékana », a souligné le ministre Jean Luc Mouthou.

Le ministre a profité de l’occasion pour remercier le président de la République pour cette jeunesse qui attend avec clameur cette infrastructure. « Nous pouvons dire merci au président de la République, chef de l’État, pour l’ensemble de cet investissement au bénéfice de la jeunesse congolaise, en attendant ce que nous allons encore faire pour l’année à venir, parce que c’est un processus », a-t-il indiqué.

Précisons que cette visite intervient après l’opération « Coup de poing table banc » avec pour but zéro enfant assis à même le sol, dans le district de Mbama, département de la Cuvette-Ouest.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here