Personnes vivant avec handicap : la Pophac appelle le chef de l’Etat à convoquer une assemblée élective

1
Personnes vivant avec handicap : la Pophac appelle le chef de l’Etat à convoquer une assemblée élective
Personnes vivant avec handicap : la Pophac appelle le chef de l’Etat à convoquer une assemblée élective

Africa-Press – Congo Brazzaville. Une cinquantaine d’associations des personnes vivant avec handicap (PVH), réunie au sein de la Plateforme des organisations des personnes vivant avec handicap du Congo (Pophac) a publié, le 17 mai à Brazzaville, une déclaration conjointe dans laquelle elle sollicite l’intervention du chef de l’Etat pour le renouvellement du mandat du secrétariat exécutif du Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap.

Depuis de longs mois, la Pophac et le secrétariat exécutif du Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap ne parlent plus le même langage. La plateforme, qui accuse la hiérarchie de tous les maux, estime que son mandat de trois ans renouvelé est arrivé à son terme le 15 janvier dernier. Et depuis lors, les PVH réclament en vain la tenue d’une assemblée générale élective devant permettre la mise en place d’un nouveau secrétariat exécutif.

Face à ce blocus, la Pophac a résolu d’interpeller le chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, afin qu’il intervienne personnellement pour que cette situation qui les divise actuellement soit résolue au plus vite.

« C’est avec un ultime honneur que la Pophac vient auprès de notre haute autorité solliciter la convocation d’une assemblée générale élective du Conseil consultatif des personnes vivant avec handicap (CCPVH) afin de mettre en place la nouvelle instance capable de gérer à bon escient notre institution », relève la déclaration du Pophac lue par son coordonnateur général, Serge D’Alain Bomoko.

Dans le fond, la Pophac reproche au secrétaire exécutif permanent du CCPVH, entre autres, « l’incompétence ; la gestion opaque de leurs problèmes ; le non-respect de la loi organique de l’institution, les sanctions illégales infligées à trois conseillers » ainsi que la mauvaise distribution des quotas de recrutement à la Fonction publique affectés aux PVH.

« Nous sollicitons du président de la République la convocation de notre assemblée générale élective afin d’élire une nouvelle équipe qui va nous gérer, parce que nous avons beaucoup de problèmes. Nous avons parmi nous des gens qui dorment à la belle étoile depuis qu’on a fermé le beach de Brazzaville et nombreux d’entre nous ici sommes abandonnés à nous-mêmes, sans activités lucratives. L’équipe actuelle a fait deux mandats sans faire une seule proposition au gouvernement. Cependant, notre situation sociale ne fait que s’empirer, alors que son rôle est d’émettre des avis au gouvernement. C’est pour cela que nous sollicitons la tenue de l’assemblée générale afin qu’une nouvelle équipe soit mise en place », a souligné le coordonnateur général adjoint de la Pophac, Herman Koyo.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here