Affaires : le gouvernement congolais en opération séduction à Paris

5
Affaires : le gouvernement congolais en opération séduction à Paris
Affaires : le gouvernement congolais en opération séduction à Paris

Africa-PressCongo Brazzaville. En marge de la Rencontre des entrepreneurs francophones (REF), le Premier ministre de la République du Congo, Anatole Collinet Makosso, a présenté une opération « séduction » auprès des chefs d’entreprise, en présence de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie.

Coorganisée par la CCI Paris Île-de-France, représentée par son président, Didier Kling, et la CIAN, représentée par son président délégué Étienne Giros, la présentation des opportunités s’est déroulée dans la salle de conférence de la Chambre de commerce rue de la Boétie à Paris huitième, sous la modération conjointe de Didier Mavouenzela, président de la CCIAM Pointe-Noire, et Gilles Dabezies, directeur général adjoint CCI Internationale, Paris Île-de-France.

À une salle de conférence comble a dû être ajoutée une autre salle attenante pour contenir les chefs d’entreprise venus en nombre visualiser le catalogue « Congo », le 26 août matin. Pour l’attractivité quant à la participation une fin de mois d’août à Paris, c’est déjà gagné.

En l’espace d’une matinée, le Premier ministre, devant un parterre de plus d’une centaine de chefs d’entreprise, a vanté l’attractivité de la destination « Congo » dans le cadre des investissements. L’assistance a découvert le Congo, pays aux multiples potentialités : port en eau profonde, terre arable, un sous-sol naturellement riche, pour ne citer que celles-ci.

Cet attrait de ce pays à cheval sur l’Équateur ouvre désormais aux investisseurs des possibilités d’affaires considérables et des facilités d’investissements dans les zones économiques spéciales et sur la zone industrielle de Maloukou, autant d’indicateurs en option pour participer à la diversification de l’économie congolaise et trouver la manière dont les entreprises françaises peuvent l’accompagner et y trouver des opportunités.

Anatole Collinet Makosso était accompagné par le ministre des Zones économiques spéciales et de la Diversification économique ; le ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande ; le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du partenariat public/privé ; le ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé ; la ministre des PME, de l’Artisanat et du Secteur informel ; l’ambassadeur du Congo en France

Pour illustrer les propos du chef du gouvernement congolais, Thomas Pitrat, directeur commercial de l’entreprise française Geocarta, est venu témoigner de leur expérience au Congo. Des étudiants mènent leurs travaux de recherches à l’université en s’appuyant sur des sujets concrets de l’entreprise.

À l’issue de la présentation, les membres du gouvernement ont procédé aux séances de tête-à-tête.

Représentant près de 840 000 entreprises, soit 29 % du PIB national, la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Île-de-France est activement engagée aux côtés des acteurs qui font l’économie régionale – qu’ils soient chefs d’entreprise, décideurs, élèves, apprentis, étudiants ou encore salariés en formation continue. Sur l’ensemble d’un territoire qui comprend Paris, la Seine-et-Marne, Versailles-Yvelines, l’Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val d’Oise, la Chambre de région a pour missions de représenter les entreprises pour favoriser leur croissance, de former les hommes et les femmes aux défis de demain, de faire grandir les projets d’entreprise et de promouvoir la région capitale pour accroître son rayonnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here