Assainissement: la fédération Pointe-Noire de l’OFC nettoie les établissements scolaires

0
Assainissement: la fédération Pointe-Noire de l’OFC nettoie les établissements scolaires
Assainissement: la fédération Pointe-Noire de l’OFC nettoie les établissements scolaires

Africa-Press – Congo Brazzaville. À l’orée de la rentrée scolaire, le 3 otobre sur toute l’étendue du territoire national, l’Organisation des femmes du Congo (OFC) fédération de Pointe-Noire a initié, le 1er octobre, une journée d’assainissement dans les établissements publics situés dans la ville et dans la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi.

Les élèves congolais sont appelés à reprendre le chemin de l’école ce 3 octobre. Dans le cadre des préparatifs pour une rentrée réussie, Yolande Keita Bangui, présidente de l’OFC fédération de Pointe-Noire, a organisé une campagne d’assainissement afin que les établissements soient un environnement sain et sûr pour les apprenants mais également pour les enseignants.

L’opération a concerné l’école de Fouta, dans la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi; la Révolution, dans le premier arrondissement de Pointe-Noire; Balou-Constant, dans le quatrième arrondissement et bien d’autres.

Dans chaque école des six arrondissements de la ville de Pointe-Noire et à Tchiamba-Nzassi, les femmes de l’OFC ont désherbé les cours, balayé les salles de classe, nettoyé les latrines et ramassé les ordures. Certains arbres encombrants ont même été élagués en vue de créer un cadre de vie adéquat.

En organisant cette activité, les femmes de l’OFC ont répondu à l’appel du gouvernement de la République instaurant une journée citoyenne de salubrité sur toute l’étendue du territoire national le premier samedi du mois.

Dans son intervention, la présidente de cette organisation s’est félicitée de l’engouement et surtout du dévouement affiché par les femmes de son mouvement. « La fédération de Pointe-Noire a pensé qu’il fallait accompagner l’initiative du gouvernement de la République, qui a instruit l’assainissement de nos cités le premier samedi du mois. Cela est bien tombé puisque lundi les enfants vont reprendre avec l’école. Il fallait donc donner la possibilité à ces enfants de retrouver un espace déjà propre, qui va leur permettre d’apprendre dans des conditions adéquates », a dit Yolande Keita Bangui.

Pour les femmes de l’OFC, la pratique de l’hygiène dans les établissements scolaires est une chose importante pour le succès de l’éducation de base. Cette activité avait pour objectif d’assainir non seulement les écoles mais également pour informer, persuader et motiver l’ensemble de la population à améliorer l’assainissement et les pratiques d’hygiène dans les écoles. À travers cette journée, elles ont encouragé la participation communautaire et une plus grande redevabilité entre les parents, les écoles et les autorités éducatives.

Notons que c’est par circulaire datée du 6 octobre 2018 du Premier ministre de l’époque, feu Clément Mouamba, qu’a été instaurée l’opération de salubrité le premier samedi de chaque mois. Aujourd’hui, cette opération est arrivée à point nommé pour mettre tous les acteurs des administrations publiques et privées devant leurs responsabilités en matière de préservation de l’environnement. Et la fédération de l’OFC Pointe-Noire n’a pas voulu déroger à cette tradition.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here