Israël Mutala: « sans la liberté de la presse, la démocratie ne peut fonctionner de manière optimale »

10
Israël Mutala: « sans la liberté de la presse, la démocratie ne peut fonctionner de manière optimale »
Israël Mutala: « sans la liberté de la presse, la démocratie ne peut fonctionner de manière optimale »

Africa-Press – Congo Brazzaville. La liberté de la presse est fondamentale pour une nation qui se veut réellement démocratique.C’est ce qu’a affirmé Israël Mutala, Président des Médias d’information en ligne de la République Démocratique du Congo (MILRDC), à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la presse, le mardi 3 mai dernier, à Béatrice Hôtel à Kinshasa.

Israël Mutala a saisi cette opportunité pour évoquer les menaces, anciennes et nouvelles, qui pèsent désormais sur le journalisme sous l’emprise du numérique.

« Si nous sommes tous convaincus que le journalisme est crucial pour le développement de la société, nous avons donc le devoir de le protéger contre les menaces anciennes et nouvelles induites par l’avènement du numérique », a-t-il exhorté.

S’agissant des anciennes menaces, Israël a évoqué notamment « des lois liberticides, un pouvoir autoritaire, et surtout la guerre qui fait courir des dangers graves aux journalistes ».

Cependant, sous l’emprise du numérique, le Président de MILRDC a relevé de nouvelles menaces, numériques cette fois-ci, qui s’abattent aussi bien sur le journaliste que sur le journalisme. Il s’agit en l’occurrence « des atteintes à la vie privée, des atteintes à la sécurité, des messages de haine, des attaques lancées par une armée numérique, insultes, etc. »

En outre, Israël Mutala a fait savoir que le « journalisme est aussi menacé par des modèles économiques fragiles. »

Face à toutes ces menaces, Israël Mutala, responsable du média en ligne 7sur7.cd, a invité les journalistes et le Gouvernement à s’unir pour combattre ces nouvelles formes d’agressions induites par le numérique.

D’ores et déjà, a-t-il mentionné, l’Association des Médias d’information en ligne de la République Démocratique du Congo (MILRDC) a pris la mesure des dangers que fait courir le numérique sur la profession de journaliste.

Dans cette optique, MILRDC a organisé, depuis le début de cette année 2022, avec l’appui des bailleurs de fonds, notamment Internews, plusieurs ateliers de capacitation de ses membres sur diverses thématiques dont le Fact-Checking pour lutter contre le fléau de Fake news.

Mitterrand MASAMUNA

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here