le pnud et le sepcim identifient des activités prioritaires pour la gouvernance de l’aemec

0
le pnud et le sepcim identifient des activités prioritaires pour la gouvernance de l’aemec
le pnud et le sepcim identifient des activités prioritaires pour la gouvernance de l’aemec

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le Secrétariat permanent du comité interministériel de l’action de l’Etat en mer et dans les eaux continentales (SEPCIM-AEMEC) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), ont identifié le 7 juin à Brazzaville, les activités précises et prioritaires pour la gouvernance de l’AEMEC.

«Nous avons pu identifier des actions suggérées par le Secrétaire permanent, sur lesquelles nos équipes travaillent. L’équipe du PNUD a pris attache avec celle du Secrétariat permanent afin de pouvoir déblayer la mise en œuvre desdites actions dont les orientations ont été données», a fait savoir la représentante résidente du PNUD, Adama Dian Barry au terme de son entretien avec le SEPCIM-AEMEC, Eric Olivier Sébastien Dibas-Franck.

Selon elle, il s’agit d’intervenir dans le sens d’améliorer aussi bien la gouvernance des eaux continentales que celle du suivi des activités économiques liées à l’exploitation rationnelle des eaux continentales. De même, il faudrait définir le cadre normatif et l’accompagnement que le PNUD pourrait apporter au gouvernement et aux populations qui exécutent ce type d’activités.

Toutefois, Adama-Dian Barry a précisé qu’il y aura d’autres actions de ce suivi dans le cadre de la gouvernance que les deux parties veulent consolider autour des eaux continentales en vue d’en faire l’état des lieux et savoir ce qui est prioritaire.

En ce qui concerne le colloque scientifique international qui met l’accent sur les eaux continentales, Adama Dian Barry a annoncé le soutien et l’accompagnement de cette agence onusienne aux côtés d’autres partenaires techniques, à l’organisation de cet événement, prévu à Oyo dans le département de la Cuvette.

En effet, cette rencontre entre la représentante du PNUD, et le SEPCIM-AEMEC, a mis en relief la conversation qu’ils avaient entamée l’année dernière. Cet échange visait l’appui opérationnel du Secrétariat permanent ainsi que l’aide à déployer pour un certain nombre d’actions stratégiques de cet organisme onusien dans son plan de 2024.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here