l’upads dénonce l’inorganiastion des services techniques du ministère de la défense

0
l’upads dénonce l’inorganiastion des services techniques du ministère de la défense
l’upads dénonce l’inorganiastion des services techniques du ministère de la défense

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le porte-parole de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), Romaric Sidoine Moukoukou a indiqué le 22 novembre à Brazzaville dans une déclaration que l’inorganisation des services techniques du ministère de la défense nationale s’apparentait à une négligence fautive de la part des gestionnaires du recrutement au site du stade d’Ornano où dans la nuit du 20 au 21 novembre, plus de 30 jeunes ont trouvé la mort.

Dans sa déclaration rendue publique suite au drame survenu le 21 novembre au stade Ornano, le Secrétariat national de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), par le biais de son porte-parole, Romaric Sidoine Moukoukou, a dénoncé l’inorganisation des services techniques du ministère de la défense nationale. Il a exigé que les enquêtes administrative et judiciaire ouverte soient menées en toute diligence et indépendance, « afin d’établir les responsabilités et de punir les vrais coupables et non de simples lampistes conformément aux textes en vigueur », a-t-il dit.

Romaric Sidoine Moukoukou a souligné que l’UPADS a exigé aussi du gouvernement une juste et réelle réparation au profit des familles endeuillées, du fait de la défaillance avérée des services techniques du Ministère de la défense nationale, à charge pour lui d’activer l’action récursoire après établissement des responsabilités.

« L’UPADS invite le gouvernement à prendre au sérieux la problématique du chômage des jeunes qui a atteint des proportions vertigineuses, afin d’y apporter, en urgence de vraies solutions », a-t-il poursuivi.

Le porte-parole de l’UPADS a demandé la publication, dans les plus brefs délais, des résultats du concours d’entrée à la gendarmerie et à la police nationale à l’effet de réduire la longue attente des candidats obligés de frapper à la porte des armées congolaises pour se donner encore des chances dans le recrutement en cours.

Pour l’UPADS, le drame du stade d’Ornano devrait être évité. « Cette centralisation du travail, associée à l’impréparation des gestionnaires du recrutement, a eu pour conséquence directe l’affluence des candidats, laquelle affluence s’est soldée par ce drame de trop qui a endeuillé notre nation », a conclu Romaric Sidoine Moukoukou.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here