Ouenzé 1 : Juste Désiré Mondelé poursuit sa campagne électorale

3
Ouenzé 1 : Juste Désiré Mondelé poursuit sa campagne électorale
Ouenzé 1 : Juste Désiré Mondelé poursuit sa campagne électorale

Africa-Press – Congo Brazzaville. Candidat de la majorité présidentielle, le député sortant de la première circonscription électorale de Ouenzé, Juste Désiré Mondelé, a poursuivi les 30 juin et 2 juillet sa campagne dans les différents quartiers.

Au CEG Pierre-Ntsété, il a échangé le 30 juin avec les responsables des associations qui lui ont promis la réélection, dès le 1er tour des législatives, le 10 juillet prochain. Les participants à cette rencontre citoyenne ont, en effet, reconnu les efforts déployés par le secrétaire général du Club 2002, Parti pour l’unité et la République pendant sa première mandature. Il s’agit, entre autres, de la création de la maison du citoyen, l’assainissement et la réhabilitation des voiries urbaines, l’amélioration des conditions d’apprentissage. « Nous sommes un électoral jeune, nous resterons avec toi, poursuit ton action », a laissé entendre l’un des participants.

Le 2 juillet, Juste Désiré Mondelé a organisé un meeting au stade Saint-Denis à Mpila, en présence de plusieurs candidats dont les députées sortantes de Talangaï, Claudia Ikia Sassou N’Guesso; de Moungali 2, Inès Nefer Bertille Ingani. Une occasion pour lui de présenter son suppléant, Akouala-Gambou, ainsi que les trois autres candidats de la majorité présidentielle dans le cinquième arrondissement de Brazzaville. « Les quatre circonscriptions de Ouenzé resteront à la majorité présidentielle », a-t-il lancé, présentant les candidats de cette plateforme à Ouenzé, notamment Daniel Illoye Gouya, Romi Oyo et Ninon Gouamba du Parti congolais du travail.

Parlant du Club 2002, il a indiqué que le parti a présenté huit candidats à travers le pays, dont quatre à Brazzaville, précisément deux à Makélékélé, un à Mfilou, et lui-même à Ouenzé. S’exprimant pendant ces deux rencontres, Juste Désiré Mondelé a appelé la population à poursuivre la marche à travers son nouveau projet : « Ouenzé en mouvement ». Il a, par ailleurs, mis en garde tout candidat qui exploiterait la tragédie humaine du 4 mars 2012 en sujet politique.

« Présentez votre offre, votre projet politique si vous en aviez un, mais de grâce, n’exploitez pas la tragédie de mars 2012 parce que c’est un dossier qui est suivi. Il est sur la table du gouvernement et des élus ; n’ouvrez pas des plaies qui se cicatrisent. L’élection, c’est un moment de bonheur, un moment de partage et d’échange », a-t-il conclu.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here