PND 2022-2026 : les États-Unis octroient 17 milliards FCFA pour des projets structurants

6
PND 2022-2026 : les États-Unis octroient 17 milliards FCFA pour des projets structurants
PND 2022-2026 : les États-Unis octroient 17 milliards FCFA pour des projets structurants

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le programme de financement a été débattu, le 17 juin à Brazzaville, au cours de la session inaugurale du Comité de pilotage de l’Accord de subvention pour l’objectif du développement durable (DOAG) entre le Congo et les États-Unis. Ce financement américain est destiné principalement au secteur agricole, à l’élevage et à l’écotourisme.

Le programme DOAG est l’un des piliers de la coopération entre le Congo et les Etats-Unis. La subvention qui était initialement de six millions de dollars américains, soit trois milliards FCFA, a été revue à la hausse à vingt-huit millions de dollars, environ dix-sept milliards FCFA. Cette augmentation de la subvention en faveur du Congo dénote, d’après Eugene Young, ambassadeur des Etats-Unis en République du Congo, la volonté du gouvernement américain à pérenniser ce programme de développement durable.

« Il y a deux mots pour décrire la relation entre l’ambassade des Etats-Unis à Brazzaville et le Congo : coopération et croissance. Cet accord, qui est le deuxième du genre en Afrique centrale, repose sur ces deux simples mots (…) Le DOAG accord soutient, en effet, les perspectives de développement du pays reflétées dans le Plan national de développement (PND) 2022-2026, à savoir la diversification économique, la protection de l’environnement, la création d’emploi pour le bien-être et la protection sociale…», a estimé l’ambassadeur américain.

Il faut ajouter que les Etats-Unis d’Amérique font partie des partenaires du Congo intervenant dans la promotion du développement économique durable. Le gouvernement américain soutient le pays à travers ses organismes comme l’Agence américaine pour le développement international (USAID), les Agences fédérales américaines U.S. Fish et Wildlife Service, U.S. Forest Service, etc.

La ministre de l’Économie, du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid Ghislaine Olga Ebouka-Babackas, a salué une coopération Congo/Etats-Unis tournée vers l’économie verte. « Nous nous en réjouissons parce que cette politique se traduit concrètement par le DOAG, signé le 17 septembre 2019, entre le Congo et l’USAID, afin de soutenir la conservation, la biodiversité, la gestion durable des ressources forestières et le développement de l’entrepreneuriat dans le secteur de l’économie verte. Mais nous nous en satisfaisons aussi de cette démarche qui vient en résonance avec le nouveau PND 2022-2026 », a-t- elle déclaré.

La ministre de l’Économie a, enfin, insisté sur la consolidation des projets en cours tels que le Projet d’élevage des poulets « Sosso pona moto niosso » ; le Projet d’expansion de l’écotourisme dans le parc de Nouabale-Ndoki; le Projet de promotion des petites et moyennes entreprises dans le secteur de l’économie verte ; le Projet d’appui à la gestion durable des forêts et la biodiversité ; le Projet d’assistance institutionnelle ; le Projet de santé et assistance aux catastrophes ; et celui relatif à la Promotion de la paix et la sécurité.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here