Processus électoral : le Club 2002-PUR se dit prêt pour 2022

2
Processus électoral : le Club 2002-PUR se dit prêt pour 2022
Processus électoral : le Club 2002-PUR se dit prêt pour 2022

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le secrétaire général du Club 2002-Parti pour l’unité et la République (PUR) et député élu de la première circonscription électorale de Ouenzé, Juste Désiré Mondélé, lors d’un échange avec la presse, le 30 décembre à Brazzaville, a analysé le message du chef de l’Etat et annoncé la participation de son parti aux futures élections législatives et locales.

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a confirmé le 28 décembre dernier, devant le Parlement réuni en congrès, la tenue en 2022 des élections législatives et locales. Des échéances importantes qui participent au renforcement de la démocratie au Congo. Elles permettront au peuple d’exprimer, selon lui, sa souveraineté, à travers le choix de ses représentants dans les institutions et instances concernées.

Une occasion pour le Club 2002-PUR, créé le 30 janvier 2002, de capitaliser sur ses acquis en vingt ans d’existence. « Vingt ans, c’est l’âge de la maturité. C’est fort de toute l’expérience accumulée pendant vingt ans, fort de ses militants, cadres et de ses partenaires de la majorité présidentielle que le Club 2002-PUR, en toute responsabilité, va aborder ces échéances de 2022. Je pense que le parti sera prêt à affronter ces échéances dans la paix et en toute sérénité », a déclaré Juste Désiré Mondélé.

Se félicitant des avancées enregistrées dans le cadre de la gouvernance électorale, il a souligné la nécessité pour les citoyens de s’approprier le message du chef de l’Etat d’autant plus que le pays entre dans une année électorale. « L’agenda électoral a commencé par la présidentielle du 21 mars 2021 qui s’est très bien passée avec le plébiscite du président sortant. Le peuple est donc sorti vainqueur de l’élection présidentielle. Le président a rappelé que le peuple, qui est en réalité véritable juge électoral, devrait bénéficier d’une attention particulière des politiques tout en sachant que 2022, qui est le parachèvement de ce processus électoral, devrait être une année de paix. La compétition devrait se passer dans la paix et la sérénité », a-t-il souhaité, précisant que le parti va s’approprier du message du président de la République en le diffusant au niveau de la base.

Selon lui, la concertation politique de Madingou avait passé en revue les différentes recommandations issues des rencontres précédentes organisées dans le pays. Pour ce faire, les participants avaient retenu des avancées significatives, un modèle électoral amélioré en République du Congo. A titre d’exemple, le député de Ouenzé I a cité le dépouillement, l’affichage des résultats qui se font dans les bureaux de vote en présence des représentants de tous les candidats. A cela, s’ajoute la présence de toutes les parties prenantes au niveau des structures qui organisent les élections. « Il reste la biométrie qui est la conséquence du Recensement général de la population et de l’habitat qui n’est pas encore organisé compte tenu des contraintes économiques que le pays connaît. Mais nous ne pouvons pas dire qu’au Congo il n’y a pas de corps électoral consensuel. Nous sommes l’un des rares pays où, à la veille de chaque élection, il y a souvent la révision, le toilettage des listes électorales », a poursuivi le conseiller spécial du président de la République, chef du département politique.

Notons que le Club 2002-PUR dispose des élus au Sénat et à l’Assemblée nationale ainsi que dans les assemblées locales. Il est très bien représenté au niveau des conseils départementaux et municipaux de Brazzaville et Pointe-Noire et préside l’exécutif du Conseil départemental du Niari.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here