CAN 2022 : Quelle est la sélection la plus chère ?

6
CAN 2022 : Quelle est la sélection la plus chère ?
CAN 2022 : Quelle est la sélection la plus chère ?

Africa-Press – Congo Brazzaville. Sur les 24 nations qui prennent part depuis dimanche 9 janvier 2022 à la 33è édition de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), quelle est celle qui a la valeur marchande la plus élevée ?

La sélection nationale la plus chère de la CAN Cameroun 2022 s’appelle le Sénégal. La valeur des Lions de la Teranga est estimée par www.transfermarkt.fr, un site d’information spécialisé, à 343,15 millions d’euros.

Cela se justifie par le fait que les Sénégalais comptent dans leur effectif non seulement Sadio Mané, un attaquant de Liverpool, un club de Premier league en Angleterre, mais aussi plusieurs joueurs talentueux dont le gardien Edouard Mendy de Chelsea, du milieu Idrissa Gana Gueye du Paris Saint-Germain (PSG) ou d’Ismaïla Sarr, un jeune buteur de Watford, entre autres.

Les Lions de la Teranga sont suivis par les Eléphants de la Côte d’Ivoire chiffrés à 298,70 millions d’euros. Si on compte dans son rang Franck Kissié du Milan AC ou Sébastien Haller, actuel meilleur buteur de la Ligue des champions, c’est normal qu’on se classe en deuxième position.

Bien que l’effectif du Nigeria ne fasse plus rêver comme il y a quelques années, les Supers Eagles complètent le trio de tête avec 246 millions d’euros.

Le champion d’Afrique en titre, l’Algérie, ne pèse que 187,30 millions, se classant à la cinquième place. Le pays organisateur, le Cameroun, se retrouve au septième rang avec 140 millions d’euros.

Les 10 pays les chers de la CAN 2022

Sénégal : 343,15 millions d’euros

Côte d’Ivoire : 298,70 millions d’euros

Nigeria : 246 millions d’euros

Maroc : 214,70 millions d’euros

Algérie : 187,30 millions d’euros

Egypte : 161,25, millions d’euros

Mali : 152,35 millions d’euros

Cameroun : 140 millions d’euros

Ghana : 128,13 millions d’euros

Guinée : 94,75 millions d’euros

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here