Chan Algérie 2023 : le Congo hérite d’un groupe équilibré

5
Chan Algérie 2023 : le Congo hérite d’un groupe équilibré
Chan Algérie 2023 : le Congo hérite d’un groupe équilibré

Africa-Press – Congo Brazzaville. Après le tirage au sort de la 7e édition de la phase finale du Championnat d’Afrique des nations (Chan) effectué le 1er octobre à Alger, les Diables rouges savent désormais à quoi s’en tenir. Le Congo ne pouvait espérer mieux que d’être logé dans un groupe E à trois équipes avec le Cameroun et le Niger, deux adversaires qu’il connaît parfaitement bien.

C’était prévisible. L’augmentation du nombre d’équipes à dix-huit allait bousculer l’équilibre de certains groupes et la méthodologie de qualification. Et les poules D et E ont été constituées de trois équipes au lieu de quatre comme les trois premières. Dans ces deux groupes à trois, les sélections n’ont pas droit à l’erreur car au bout de deux matches que chacune disputera, seul le premier accédera en quarts de finale. Ce qui rend le challenge encore plus intéressant.

Les Congolais, qui participent à leur quatrième Chan avec pour ambition de faire mieux que lors des deux dernières éditions au cours desquelles ils étaient éliminés en quarts de finale, ont leur carte à jouer. Même si sur le papier les Camerounais, demi-finalistes du dernier Chan à domicile, font office de favoris du groupe.

L’historique des trois précédentes participations du Congo retiendra qu’en 2018 au Maroc, il a terminé premier de son groupe devant la Libye, le Burkina Faso et le Cameroun. Il retrouve sur son chemin menant vers la qualification pour les quarts de finale le Cameroun, revanchard, parce que le Congo avait, lors de cette édition, précipité son élimination dès le premier tour, en lui infligeant une défaite (2-0). Preuve que les matches opposant Congolais et Camerounais sont toujours très durs à négocier.

Par contre, le Niger et le Congo se sont affrontés pendant le dernier Chan disputé au Cameroun. Les deux équipes avaient fait jeu égal (1-1). C’est une autre paire de manches qui se disputera en terre algérienne puisque la réalité de 2021 ne sera pas forcément celle de 2023. Pour espérer aller le plus loin possible dans cette compétition, les Diables rouges doivent élever leur niveau. Car la double confrontation contre la République centrafricaine a démontré que le Congo n’est pas encore prêt et le chantier reste énorme dans la plupart des secteurs.

La Fédération congolaise de football (Fécofoot) et le ministère des Sports devraient jouer chacun sa partition, en mobilisant davantage les moyens pour assurer à cette équipe une bonne préparation par le biais des stages à répétition afin de mettre en place un plan de jeu qui permettrait au onze national de mieux s’exprimer.

Notons que dans le groupe A, l’Algérie va affronter la Libye, championne en 2014, l’Ethiopie et le Mozambique. Les Léopards de la République démocratique du Congo, double vainqueurs en 2009 et 2016, croiseront l’Ouganda, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Le Maroc, lui aussi double vainqueur (2018 et 2021), sera aux prises avec le Soudan, Madagascar et le Ghana. Le Mali, l’Angola et la Mauritanie composent le groupe D.

La 7e édition du Chan se disputera du 13 janvier au 4 février 2023 dans les villes d’Alger, Annaba, Constantine et Oran.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here