Chan Algérie 2023 : le tirage au sort fixé au 1er octobre

1
Chan Algérie 2023 : le tirage au sort fixé au 1er octobre
Chan Algérie 2023 : le tirage au sort fixé au 1er octobre

Africa-Press – Congo Brazzaville. La Confédération africaine de football (CAF) procédera, le 1er octobre à Alger, en Algérie, au tirage au sort de la 7e édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan) à laquelle prendront part les Diables rouges du Congo.

Qualifiés pour la quatrième phase finale du Chan, les Diables rouges, dont l’ambition est de faire mieux que lors de leur dernière participation, connaîtront leurs adversaires ce samedi et devraient amorcer leur préparation en tenant compte de la forme des adversaires.

Au fil des éditions, le Chan est devenu une vitrine pour les joueurs locaux. Pour la première fois, dix-huit équipes prendront part au Chan Total énergies prévu du 13 janvier au 4 février 2023 en Algérie. Le plateau de la septième édition est très riche avec notamment la présence de l’Algérie pays organisateur; du Maroc, double tenant du titre comme la République démocratique du Congo, du Mali, du Ghana, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Niger, de l’Ethiopie, de l’Ouganda, de la Mauritanie, de Madagascar, du Soudan, de la Libye, de l’Angola, du Congo, du Cameroun et du Mozambique.

L’augmentation du nombre d’équipes participantes est une volonté exprimée par la CAF de faire entrer la compétition reservée aux joueurs évoluant dans leurs championnats locaux dans une autre dimension. De huit participants, lors de la première édition en 2009, le nombre est monté progressivement à 16, lors de la deuxième édition au Soudan en 2011, avant d’atteindre 18 équipes pour la prochaine édition.

La CAF a, par ailleurs, publié la liste de stars composée d’anciens vainqueurs du Chan qui assisteront au tirage au sort. Robert Kidiaba (République démocratique du Congo) figure parmi les invités. L’ancien gardien de but international a presque tout gagné sur le continent avec son pays et le TP Mazembe. Avec les Léopards locaux, il a remporté la première édition du Chan en 2009. Au cours de ses années de gloire avec le TP Mazembe, Kidiaba a également remporté trois fois la Ligue des champions de la CAF (2009, 2010 et 2015) et deux Super coupes de la CAF (2010 et 2011).

Vainqueur du Chan en 2011 avec la Tunisie, Aymen Mathlouthi a également un palmarès impressionnant en club. Il a remporté la Ligue des champions de la CAF 2007 avec l’Etoile sportive du Sahel ainsi que la Coupe de la confédération en 2006 et 2015.

Mohamed Nashnoush, le gardien libyen, a écrit l’histoire du Chan en décrochant le titre d’homme du match de la finale de l’édition 2014 remportée par les Chevaliers de la Méditerranée de Libye, en terre sud-africaine. Le portier libyen est également un participant régulier des compétitions interclubs de la CAF avec Al Ahli SC.

Abdelmoumene Djabou d’Algérie, qui évolue à l’ES Sétif, a démarré sa carrière dans le même club. Il a également joué localement au MC Eulma et à l’USM Harrach avant d’être transféré en Europe. Il a été l’une des étoiles montantes du Chan 2011. Il a participé à la Coupe du monde de la FIFA 2014, au Brésil, et est un participant régulier aux compétitions interclubs de la CAF.

Hytham Mostafa Karar (Soudan) a commencé sa carrière de footballeur au club El Amir, puis a joué pour Hilal de 1995 à 2012. Il a été transféré à Merreikh en 2012 et à Ahly Shandy en 2014. L’une des étoiles montantes du Chan 2011.

Mohamad Tahir est une autre légende soudanaise. Milieu de terrain, il a participé à la CAN 2008 avant de remporter les médailles de bronze du Chan en 2011 et 2018.

Emmanuel Agyemang-Badu (Ghana) a joué pour différents clubs ghanéens au début de sa carrière avant d’être transféré en Europe. Il a disputé plus de 70 matches avec les Black stars et a participé à cinq CAN et à la Coupe du monde de la Fifa 2014, au Brésil. Il a participé à la première édition du Chan en Côte d’Ivoire où son équipe a été vice-championne. Actuellement, il est rentré chez lui jouer pour Accra Great Olympics FC.

Le décor est donc planté pour la composition des groupes.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here