Coupe africaine de la Confédération : les Diables ont vu noir dans leur jardin

5
Coupe africaine de la Confédération : les Diables ont vu noir dans leur jardin
Coupe africaine de la Confédération : les Diables ont vu noir dans leur jardin

Africa-Press – Congo Brazzaville. Pour leur entrée en lice dans la phase de poules de la Coupe africaine de la Confédération qu’ils disputent pour la deuxième fois de leur histoire, les Diables noirs ont plus que déçu. Le club congolais s’est incliné 1-3, le 26 novembre au stade Alphonse-Massamba-Débat, devant le Stade malien, l’un des favoris du groupe par rapport à son histoire.

Le mauvais départ du représentant congolais n’est pas un bon signe puisque dans l’autre rencontre du groupe, la Renaissance sportive de Berkane a pris le dessus sur son prochain adversaire, Sekhukhune United d’Afrique du Sud, battu 2-0.

Les dégâts causés par les mauvaises relances dans la défense des jaune et noir ont laissé des traces indélébiles. Le résultat du match est flatteur car sans trop forcer son talent, le Stade malien s’est vu offrir deux cadeaux de Noël avant l’heure pour ainsi prendre les devants et doucher tous les espoirs des Diables noirs.

Mamadou Traoré a ouvert le score à la 4e minute avant d’être imité par Yoro Diaby. Pendant que les Diables noirs cherchaient à remettre le nez à la fenêtre, Issa Yacoubou inscrivait le troisième but à la 42e minute. La réduction du score par Lorry Edgo Nkolo, à vingt minutes de la fin du temps reglementaire sur penalty, est arrivée très tard pour faire pencher la balance. Le mal était déjà fait.

Si la défense est à blâmer pour les buts encaissés, les attaquants des Diables noirs ne sont pas épargnés. Avec ses armes, l’équipe des Diables noirs s’est procurée des occasions, mieux que le Stade malien. Malheureusement, ses attaquants ont été approximatifs dans le dernier geste.

Yann Kouori Ngasté à deux reprises puis Jeremie Mbuya ont brillé par une maladresse. Les Diablotins doivent vite se remettre de cette contre performance pour aborder les rencontres décisives de ce début du mois de décembre, en Afrique du Sud face à Sekhukhune United, et au Maroc devant Renaissance Berkane avec un esprit revanchard. Il reste encore quinze points à négocier pour se qualifier.

« On a essayé de remobiliser les gars, de colmater les brèches mais le mal a été déjà fait. Car remobiliser les joueurs prend du temps. Nous sommes passés à côté de ce match parce que nous avons nous-mêmes donné le fusil à l’adversaire pour nous fusiller. C’est dommage que nous perdions des points par naïveté défensive. On doit tirer les enseignements qui s’imposent, parce que nous sommes dans un mini championnat à six matches. Il va falloir remobiliser les joueurs et corriger nos erreurs », a déclaré Cyrille Donga, le coach de Diables noirs, à la conférence de presse d’après match.

« Les Diables Noirs ont manqué un peu de chance parce qu’ils ont eu beaucoup d’occasions. C’est une équipe joueuse aussi mais nous avons réussi à scorer sur les trois occasions que nous avons eues en première mi-temps. Nous sommes une équipe qui a beaucoup d’histoires avec cette compétition. Le Stade malien a déjà remporté ce tournoi en 2009. Et quand nous le jouons, nous voulons écrire une nouvelle page de l’histoire de ce club… », a souligné Sekou Seck, l’entraîneur du Stade malien

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here