Elections à la Fécofoot : Jean Guy Blaise Mayolas fait de la professionnalisation du football sa priorité

1
Elections à la Fécofoot : Jean Guy Blaise Mayolas fait de la professionnalisation du football sa priorité
Elections à la Fécofoot : Jean Guy Blaise Mayolas fait de la professionnalisation du football sa priorité

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le candidat à la présidence de la Fécofoot a dévoilé son programme de développement du football au cours de la conférence de presse qu’il a animée le 19 août à Brazzaville, marquant ainsi le début de sa campagne électorale.

Seul candidat à sa propre succession, l’actuel président de la Fédération congolaise de football (Fécofoot) entend œuvrer pour le développement et, surtout, la professionnalisation du football congolais. « Ma nouvelle dynamique pour les quatre prochaines années sera de renforcer les partenariats existants et innover constamment pour en attirer d’autres, créer de nouveaux cadres et renforcer ceux existant pour une professionnalisation accrue des jeunes acteurs du football congolais, consolider nos acquis et maintenir une gestion rigoureuse », a-t-il expliqué.

Pour relever ce challenge, il s’appuiera sur l’innovation constante, la valorisation et la formation des clubs, ligues et joueurs ainsi que la gestion efficiente des investissements et infrastructures sportives existantes mais aussi la sensibilisation aux valeurs nobles du football. Il a insisté sur la gestion transparente et rigoureuse des finances et des matériaux acquis. « Mon engagement sera de mettre en place de nouvelles réformes axées sur le professionnalisme et la formation des jeunes avec l’implication de partenaires solides. Aujourd’hui, je suis donc plus que jamais disposé à m’investir à nouveau avec vous pour aller plus loin ensemble », a-t-il souligné.

Jean Guy Blaise Mayolas s’est félicité des efforts accomplis durant son premier mandat à la tête de la Fécofoot marqué, selon lui, par la modernisation des organes de gestion et acquisition des équipements performants de gestion, l’augmentation de la subvention des clubs d’élite, de ligue 2 et du football féminin, puis la gestion transparente et rigoureuse des finances et du matériel acquis. Le renforcement qualitatif des capacités du personnel technique à travers la formation continue, l’appui financier ou en matériels aux clubs, secrétaires généraux et entraîneurs des équipes d’élite, du football féminin et des jeunes et la redynamisation du football féminin sont des acquis à conserver.

Il a assuré poursuivre sur cet élan en vue de faire de la Fécofoot une fédération forte et financièrement stable, avec la volonté de réconcilier tous les acteurs du football congolais et d’assurer le rayonnement national et international de toutes les compétitions. La politique consiste à faire du football congolais un puissant facteur de cohésion sociale, d’unité nationale. « Je voudrais ici solennellement dire à l’ensemble de la communauté du football congolais, aux footballeurs anciens comme actifs et particulièrement les binationaux qu’il n’y a aucun article des statuts, ni un acte posé par la direction actuelle de la Fécofoot qui les exclut du processus électoral », a déclaré le candidat.

Les challenges à relever pour 2022-2026 s’inscrivent dans la continuité de l’œuvre déjà amorcée. Qui commence le mieux, a- t-il dit, ne fait rien s’il ne l’achève et la persévérance couronne l’œuvre de qui s’est mis en devoir de l’achever. « Nos objectifs stratégiques, axés essentiellement sur la bonne gouvernance, une administration rigoureuse, l’adhésion et l’implication de tous les acteurs de football, la professionnalisation du football congolais ou encore le développement de partenariat national et international, n’auraient pu être mis en œuvre, sans le soutien et l’engagement de tous », a-t-il indiqué.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here