FITA 2022 : Najla Bouden appelle l’Afrique à concevoir de nouvelles stratégies innovantes pour relever ses défis

5
FITA 2022 : Najla Bouden appelle l’Afrique à concevoir de nouvelles stratégies innovantes pour relever ses défis
FITA 2022 : Najla Bouden appelle l’Afrique à concevoir de nouvelles stratégies innovantes pour relever ses défis

Africa-Press – Congo Brazzaville. Dans son allocution prononcée à l’ouverture de la 5ème édition de la conférence internationale ” Financing Investment and Trade in Africa ” (FITA 2022), Bouden a souligné que le continent africain est confronté à plusieurs défis, notamment la faiblesse de ses infrastructures et la nécessité de trouver des solutions pour garantir la sécurité hydrique, alimentaire, énergétique et environnementale.

” Nos ambitions en Afrique sont grandes comme la promotion de l’enseignement, de la recherche scientifique et l’économie numérique “, a-t-elle dit, estimant que l’économie verte et l’investissement dans les énergies propres et innovantes ainsi que la promotion de l’investissement sont des choix stratégiques qui permettront de faire face aux changements climatiques afin de limiter leurs conséquences sur le continent africain.

” La Tunisie s’apprête à abriter des grands événements, comme la 20ème édition du Forum de l’investissement (FIPA / juin 2022), la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 8 – août 2022), le Sommet de la Francophonie (novembre 2022), et nous enregistrons un avancement des préparatifs et un taux important de volonté de participation “, a-t-elle signalé.

S’agissant du FITA, la cheffe du gouvernement estime qu’elle constitue une opportunité pour les entreprises et les acteurs économiques pour discuter des mécanismes de financement avec les institutions financières internationales, ce qui permettra la relance de l’économie africaine. Il s’agit, également, d’examiner les moyens de renforcer le partenariat commercial entre les pays africains.

” Ce sera aussi l’occasion de développer les relations triangulaires entre le Japon, la Tunisie et le reste de l’Afrique… ce qui permettra aux acteurs économiques de découvrir les compétences tunisiennes et le rôle central de la Tunisie dans ces partenariats”, invite-t-elle.

Et d’ajouter : ” La Tunisie est une destination d’investissement grâce à son emplacement stratégique et son rôle important dans le partenariat international et la gestion des projets en Afrique “.

Selon Bouden, la Tunisie aspire à renforcer le partenariat Sud/Sud pour réaliser le développement durable et la paix sociale en Afrique. Elle rappellera au passage que les échanges commerciaux de l’Afrique ne représentent que 2% du total des échanges mondiaux, sachant que sa population représente près de 17% de la population mondiale.

Par ailleurs, les échanges commerciaux interafricains ne représentent que 17%, contre 59% en Asie et 68% en Europe.

Des ministres africains, des présidents d’organisations et des représentants d’institutions financières internationales participent à cet évènement qui se poursuivra pendant deux jours à Tunis.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here