Homologation des stades : le gouvernement affiche son optimisme

2
Homologation des stades : le gouvernement affiche son optimisme
Homologation des stades : le gouvernement affiche son optimisme

Africa-Press – Congo Brazzaville. La visite des installations sportives effectuée le 6 mai par le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, témoigne de la volonté du gouvernement à créer toutes les conditions pour éviter la délocalisation des matches de l’équipe nationale.

Le chef du gouvernement a respectivement visité le Complexe sportif La Concorde, le stade Alphonse-Massamba-Débat et l’hôtel des Diables rouges. Après cette descente, il a assuré le public sportif congolais que les Diables rouges disputeront leurs matches des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) sur leurs propres installations. « Nous savons que nos jeunes seront en compétition dès le mois prochain dans les matches des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations. Et nous avons bon espoir que ces matches se joueront en terre congolaise, parce que le président de la République a donné des instructions fermes au gouvernement pour que les conditions soient réunies afin que nous n’ayons plus à subir une délocalisation des matches que l’équipe nationale livrera », a assuré Anatole Collinet Makosso.

La mission d’inspection de la Confédération africaine de football, faut-il le rappeler, avait relevé un certain nombre d’anomalies que le gouvernement devra réparer. Le Premier ministre s’est dit très optimiste quant au respect des délais. « C’est ce à quoi nous nous employons pour que très vite des compétitions internationales se tiennent ici comme elles ont déjà eu lieu par le passé… Il n’est jamais trop tard pour faire ce qui est bien. Nous sommes en train de refaire et il n’y a aucune raison que nous puissions nous sentir hors délais », a ajouté le chef du gouvernement.

La visite des lieux lui a permis de tirer l’enseignement selon lequel les stades du pays souffrent d’un problème d’entretien, de maintenance et de gestion. Pour éviter les mêmes erreurs, le gouvernement a à cœur la politique de créer une société de gestion et maintenance des infrastructures. « A partir de ce moment, cette mauvaise politique de construction, destruction et reconstruction devra s’arrêter au regard de cette vision », a souligné Anatole Collinet Makosso.

En rappel, le stade Alphonse–Massamba-Débat est officiellement fermé, depuis mercredi, au motif des travaux. Les matches du championnat national Ligue 1 sont délocalisés au stade annexe de Kintélé. Les ouvriers sont à pied d’œuvre pour remettre le stade mythique du pays aux normes exigées par la Confédération africaine de football. L’entreprise chinoise Zhengwei technique Congo a été choisie pour réhabiliter les vestiaires du stade mythique de Brazzaville. « Actuellement, on vient de commencer les travaux des vestiaires. Nous avons la mission de changer tout ce qui ne répondait pas aux normes. La première phase des travaux va s’achever avant la fin du mois », a expliqué Zhao Bao Jun, directeur technique de cette société.

Pour renouveler la licence de la pelouse du stade Alphonse –Massamba-Débat, Richard Brace, de la société GCC, a travaillé pendant 72 heures pour renforcer les granulés. Trente-deux, tel est le nombre des millimètres tolérés malheureusement dans certaines parties du stade, qui varie de 23 à 25. « Je suis là pour améliorer la pelouse synthétique. Nous essayons d’améliorer les granulés, car la pelouse a été posée très longtemps. Je finis mon travail le 7 mai », a-t-il expliqué. Le travail sur la pelouse étant terminé, il ne reste qu’à obtenir auprès de la Fédération internationale de football association le renouvellement de la licence.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here