Anémie : quels sont les symptômes et comment l’éviter ?

3
Anémie : quels sont les symptômes et comment l’éviter ?
Anémie : quels sont les symptômes et comment l’éviter ?

Africa-Press – Congo Brazzaville. Une prise de sang permet généralement de la détecter : l’anémie est une maladie se caractérisant par un taux bas d’hémoglobine, comme le rappelle le site Ameli. Cette protéine riche en fer est essentielle pour notre corps, car elle permet de transporter l’oxygène, via les globules rouges. L’hémoglobine donne par ailleurs à notre sang sa couleur rouge.

Les nourrissons et les enfants doivent avoir un taux d’hémoglobine plus important que les adultes. De plus, le taux minimal est plus important chez les hommes (13 grammes par décilitre de sang) que chez les femmes (12 g/dl).

En dessous de ces seuils, les individus sont déclarés en situation d’anémie. L’Organisation Mondiale de la Santé estime ainsi que dans le monde, environ 500 millions de femmes sont atteintes d’anémie. Cela concernerait plus du tiers des femmes enceintes.

Les sources d’anémie

L’anémie peut provenir d’un manque, notamment en vitamines B12 (trouvable notamment dans le poisson) et B9 (dans les légumineuses, type lentilles) mais aussi de fer. Elle peut également trouver sa source dans des maladies chroniques, pouvant créer un manque en érythropoïétine (ou EPO), une substance généralement créée par nos reins.

La moelle osseuse peut également mal fonctionner et ne pas délivrer suffisamment d’hémoglobine. Parfois, enfin, l’anémie peut provenir de facteurs extérieurs comme des hémorragies, des règles trop abondantes, voire même des cancers.

Les symptômes de l’anémie

De multiples symptômes permettent de définir l’anémie chez un patient. Les plus visibles concernent la pâleur inhabituelle du visage, qui caractérise le manque de globules rouges chez le sujet.

La personne malade elle-même peut ressentir de nombreux symptômes comme des maux de tête, une fatigue persistante, un essoufflement à l’effort, des difficultés à se concentrer et à s’exprimer ou encore une baisse de la libido. Une analyse sanguine permettra de vérifier si le patient souffre bel et bien d’anémie.

Prévenir et guérir l’anémie

Le moyen le plus simple pour éviter l’anémie réside dans l’alimentation : veiller à se nourrir de manière équilibrée permet de réduire considérablement les risques de pertes d’hémoglobine.

Pour cela, mieux vaut consommer des produits riches en fer (notamment de la viande rouge), augmenter sa consommation de fruits et légumes (rappelez-vous du fameux slogan qui invite à en manger “au moins 5 par jour”) mais aussi limiter sa consommation en thé et en café, car la caféine diminue l’absorption de fer par l’organisme.

Lorsque le sujet est atteint par l’anémie, le traitement est fonction de la gravité de la situation. L’ingestion de médicament pourra ainsi laisser la place à l’injection directe des substances dans le sang. Mais l’anémie étant le plus souvent liée à une maladie, c’est celle-ci qui devra être traitée afin de faire disparaître les symptômes de ce manque d’hémoglobine.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here