Fonction publique: les bénévoles de la communication réclament un quota de 700 places

0
Fonction publique: les bénévoles de la communication réclament un quota de 700 places
Fonction publique: les bénévoles de la communication réclament un quota de 700 places

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le Collectif des bénévoles sous tutelle du ministère de la Communication et des Médias, en attente de recrutement, a rendu publique une déclaration dans laquelle il réclame un quota de 700 places qui va changer leur statut professionnel.

Les bénévoles du ministère de la Communication et des Médias pointent du doigt la mauvaise gestion des quotas antérieurs alloués à ce département. Ainsi, leur déclaration du 28 septembre, à Brazzaville, s’adresse à plusieurs membres du gouvernement acteurs dans la chaîne de recrutement à la Fonction publique. « Nous sollicitons du ministre de l’Economie et des Finances un quota de 700 places », soulignent les bévoles dans leur document.

Ce quota permettra de recruter l’ensemble des bénévoles, précise le Collectif qui croit que le ministre de tutelle, Thierry Lezin Moungalla, jouera pleinement sa partition pour que leurs doléances aient un écho favorable. Ils sollicitent, par ailleurs, du ministre d’Etat en charge de la Fonction publique une certaine vigilance dans le traitement de leurs dossiers.

Rappelons que ce Collectif est constitué des journalistes, techniciens bénévoles exerçant à Télé-Congo, Radio-Congo, Radio-Brazza, Agence congolaise de l’information, Imprimerie nationale… Ils étaient pigistes, il y a encore quelque temps. Mais, la pige a été suspendue et ils travaillent comme bénévoles. Si certains d’entre eux ont déjà totalisé plus de dix ans, il faut souligner que la plus ancienne est à trente ans de bénévolat.

« Toutefois, nous saluons les efforts du gouvernement déjà entrepris dans le processus de recrutement », indique le Collectif qui visiblement garde espoir pour l’avenir, confiant de ce que les doléances trouveront sans nul doute un écho favorable.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here