Le Saviez-Vous ?: le Surnom « Kin Malebo » Aurait un Lien avec un Arbre

1
Le Saviez-Vous ?: le Surnom « Kin Malebo » Aurait un Lien avec un Arbre
Le Saviez-Vous ?: le Surnom « Kin Malebo » Aurait un Lien avec un Arbre

Africa-Press – Congo Brazzaville. La ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, porte plusieurs surnoms que nous entendons depuis notre tendre enfance, parmi lesquels « Kin Malebo ». Ce surnom dérive de lilebo (pluriel malebo), une sorte de palmier dont le nom scientifique est borassus flabellifer.

L’arbre a plusieurs synonymes: palmier rônier, palmier à sucre, borasse, palmyra, palmier de Palmyre, palmier borassus. Il pousse aux abords des cours d’eaux, rivières et fleuves.

Le lilebo a un tronc élancé portant de larges palmes en forme d’éventail portées par de longs pétioles. Ce palmier déploie entre la base de ses rameaux et le sommet du tronc des grappes de gros fruits ronds de la taille d’une noix de coco dont le jus de couleur jaune est sucré. Les autochtones consommaient la pulpe et fabriquaient avec le jus un parfum odorant pour parfumer l’intérieur de leurs maisons.

Le nom de cet arbre était proposé à la ville de Kinshasa à cause de nombreux palmiers borassus qui la peuplaient. Les Kinois lui avaient collé ce nom parce que les malebo symbolisaient mieux la capitale par leur présence envahissante. On y trouvait des forêts entières des malebo qui couvraient des hectares de terrains aux alentours de la capitale. Les géants palmiers rôniers écrasaient par leur nombre d’autres arbres concurrents comme les baobabs. Aujourd’hui, le palmier à sucre est en voie de disparition, victime collatérale de l’urbanisation et de la dépréciation de sa valeur commerciale. Il a peu à peu été remplacé par le palmier élaïes ou palmier à huile dont les fruits (noix de palme) sont précieux pour la fabrication de plusieurs produits industriels.

On trouvait aussi des malebo dans la grande île Mbamou qui domine le Pool. Pour certains, elle devrait en réalité s’appeler Île aux borasses. S’étendant sur plus de 35 km, Stanley Pool n’a pas survécu à la vague de débaptisation qui a suivi la politique de recours à l’authenticité. Les autorités politiques finirent par l’appeler Pool Malebo, du nom de l’arbre-symbole de Kinshasa qui autrefois arborait abondamment les rives et les îlots du pool. De Kin Malébo est né le Pool Malebo et le lipopo –Kin Malebo

Cependant, Kinshasa ne serait pas la seule ville au monde à glorifier cette plante à plusieurs vertus de la famille de palmiers. Il y a aussi la Guinée équatoriale avec sa capitale Malabo qui n’est autre que le Malebo kinois vu d’ailleurs, mais aussi Malibu en Californie, aux Etars-Unis d’Amérique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here