Monde : 800 millions de personnes se sont connectées à Internet pour la 1ère fois durant la pandémie de Covid-19 en 2020

1
Monde : 800 millions de personnes se sont connectées à Internet pour la 1ère fois durant la pandémie de Covid-19 en 2020
Monde : 800 millions de personnes se sont connectées à Internet pour la 1ère fois durant la pandémie de Covid-19 en 2020

Africa-Press – Congo Brazzaville. A la suite de la pandémie à Covid-19 déclarée en 2020, des réglementations plus souples ont permis au numérique d’offrir un soutien essentiel.C’est ce que renseigne un rapport de la Banque mondiale publié le mercredi 31 août 2022.

Selon ce rapport, 800 millions de personnes sont allées sur le Web pour la première fois en 2020 et 58 pays à revenu faible et moyen se sont servis de modes de paiement numériques pour distribuer l’assistance liée à la Covid-19.

« Pour gérer cet essor, les autorités publiques et réglementaires dans plus de 80 pays ont rapidement pris des mesures pour modifier les règles, notamment celles régissant l’attribution des fréquences radioélectriques — les ondes électromagnétiques servant aux communications sans fil. Au Ghana, les organes de réglementation ont attribué des fréquences radioélectriques temporaires aux réseaux les plus fréquentés, et tous les fournisseurs de services de communications mobiles ont reçu l’autorisation d’étendre leur couverture. », lit-on dans ce rapport.

Selon la même source, la qualité du service s’est ainsi améliorée pour plus de 30 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, leur permettant de travailler, d’apprendre et d’accéder aux services essentiels en ligne.

« Des réglementations souples ont également permis aux technologies numériques d’offrir un soutien essentiel aux personnes vivant dans des situations de fragilité et de conflit. En Ukraine, la présence d’une forte connectivité Internet par liaison satellite, malgré les attaques qu’ont subies les infrastructures terrestres, a permis à l’État de communiquer avec ses citoyens en temps réel. Au début de la guerre, on prévoyait que les bombardements et les attaques informatiques annihileraient l’Internet, mais des innovations comme les connexions satellites ont permis au pays de conserver ses communications en ligne. Dans ce cas également, l’État ukrainien a vite réagi en accélérant les permis et en adaptant les règles. », précise la Banque mondiale.

Pour ce qui est de piratage , le rapport relève de nombreuses attaques dans le monde.

« Les pirates informatiques ont mené des vagues successives d’attaques qui ont frappé les centres de distribution, les centres d’appel et le réseau électrique de l’Ukraine. Et l’Ukraine n’est pas la seule cible. Tous les pays sont vulnérables à ces incursions. Les États-Unis ont été victimes d’attaques informatiques l’an dernier qui ont interrompu le service de son plus important oléoduc, obligeant un grand nombre d’américains à faire la file pour remplir leur réservoir d’essence. En Afrique, les usagers d’Internet au Kenya ont dû supporter plus de 14 millions d’incidents maliciels en 2020. », explique le rapport de la Banque mondiale.

Agnès KAYEMBE

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here