NFT : WTF ? Pourquoi le marché de l’art devient accro à ces cryptos

8
NFT : WTF ? Pourquoi le marché de l'art devient accro à ces cryptos
NFT : WTF ? Pourquoi le marché de l'art devient accro à ces cryptos

Africa-PressCongo Brazzaville. La planète web se passionne pour les NFT. Acronyme de “Non-Fungible Token” – comprenez “jeton non-fongible” en bon français – ils sont une sorte d’équivalent digital des titres de propriété. Un marché qui frôle, depuis le début de l’année, le milliard de dollars de transaction. Le monde de l’art, de la musique et du jeu vidéo sont tombés en pleine NFT-mania. Mais leurs applications pourraient être infinies. Explications.

Grimes, la chanteuse canadienne et épouse d’Elon Musk, ne jure que par eux. L’artiste Beeple leur doit la vente record d’une vidéo de 10 secondes pour 6,6 millions de dollars. Ces jetons non-fongibles, donc non interchangeables, garantissent la propriété de l’original d’une œuvre à son acquéreur.

Pour apprendre à jouer avec le concept, le studio Ubisoft s’est allié à Sorare, la pépite française des NFT, pour créer un jeu de fanstasy football. “One Shot League” vous permet de devenir le meilleur coach du ballon rond grâce à la blockchain. Une façon de mouiller le maillot sur la question de la propriété des données. Nicolas Pouard, directeur de recherche blockchain et responsable de prospective chez Ubisoft, est notre invité.

Au Royaume-Uni, une technologie de numérisation de pointe révèle les secrets de “Little Foot”. Le squelette est celui de cette femme qui vivait en Afrique du Sud il y a 3,67 millions d’années. Le fossile vient d’être observé au synchrotron national britannique d’Oxford. Reportage.

Pas certain que les start-ups qui misent sur l’ADN puissent vérifier vos liens de parenté avec “Litte Foot”. Mais la bien nommée My Heritage fait parler les photos de vos ancêtres avec l’intelligence artificielle. Son nouveau service, “Deep Nostalgia”, permet de donner vie aux portraits d’antan. Amusant quand il s’agit du David de Michel Ange. Plus flippant quand il s’agit de votre arrière-grand-mère. Sur l’échelle de Richter de la privacy, nos données ont-elles quelques soucis à se faire ? Explications.

Enfin, peut-on faire rimer réindustrialisation et robotique ? Oui, répond Nyro ! La société lilloise veut y croire : la relance passe par l’industrie 4.0. Et par un coup de pouce de son bras-robotisé, Ned. Démonstration de la cobotique, cette discipline de robotique collaborative, qui peut faire la différence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here