Nouvelles technologies : One99 RDC Sarl innove dans les techniques de dépistage du cancer

2
Nouvelles technologies : One99 RDC Sarl innove dans les techniques de dépistage du cancer
Nouvelles technologies : One99 RDC Sarl innove dans les techniques de dépistage du cancer

Africa-Press – Congo Brazzaville. Ibreast et Cervaical sont les noms de l’innovation que la société One99 RDC Sarl vient de présenter à la direction générale du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville. Ces appareils sont deux en un, fonctionnant sur une plateforme qui permet de faire le dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus.

Les nouveaux éléments d’orientation du diagnostic qui permettent de faire le dépistage des cancers majeurs de la femme ont été présentés, le 6 mai, en présence du directeur général du CHU, le Pr Thierry Raoul Gombé, devant un parterre de médecins et professeurs par le manager exécutif de One99 RDC Sarl, Célestin Mbongo. Selon lui, contrairement à ce que l’on sait sur le dépistage, ces deux appareils n’exhalent en eux ni le rayonnement, ni les ultrasons. C’est juste une sensibilité capacitive de la technologie qui est dans le capteur, qui permet de voir les images de qualification du nodule au niveau du sein pour pouvoir ensuite orienter le malade vers la pathologie ou l’histopathologie.

« Ensuite, vous avez accroché sur le téléphone un colposcope digital avec une caméra très avancée, améliorée qui donne une qualité d’images incroyables lorsqu’on essaie d’étudier le col. Ce n’est pas forcément que sur le cancer du col, mais on peut l’utiliser aussi au quotidien pour tout diagnostic des pathologies du col, puisqu’on peut faire les examens avec tous les produits classiques dont on connaît, notamment le licol qui est beaucoup plus utilisé pour la détection du cancer du col

», a-t-il ajouté.

Intervenant à l’issue de la présentation, le Pr Thierry Yandza, heureux de cette découverte, a signifié que la notion du dépistage est fondamentale pour le pays, parce que le coût de la santé est élevé. « Donc, quand on arrive à traiter les gens tôt, à la fois on les guérit, on diminue les coûts. Donc, ce type d’appareils est fondamental ; la deuxième observation, c’est qu’il est important que les médecins se parlent entre eux quand il y a des innovations et c’est le sens de cette réunion. Il s’agit ici de définir ensemble les moyens à introduire les nouvelles innovations, mais toujours à l’avantage des malades », a-t-il expliqué.

Au nom de la corporation, le Pr Hervé Iloki a salué cette innovation. « Ces deux appareils apporteront du nouveau, puisqu’ils ne sont pas encore utilisés chez nous. Lorsque nous aurons à nous familiariser avec ces deux appareils, cela nous facilitera, j’en suis presque certain, notre pratique dans le dépistage des cancers gynécologiques et mammaires », a-t-il souligné. Il a indiqué que l’utilisation de ces deux appareils n’élimine pas l’obligation de faire le prélèvement du tissu sur lequel on suspecte un cancer pour qu’il soit examiné au laboratoire afin d’apporter le diagnostic précis.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here