Rentrée scolaire : une double évaluation pour les élèves de l’enseignement technique et professionnel

2
Rentrée scolaire : une double évaluation pour les élèves de l’enseignement technique et professionnel
Rentrée scolaire : une double évaluation pour les élèves de l’enseignement technique et professionnel

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, Ghislain Thierry Maguessa Ebomé, a annoncé, le 3 octobre à Brazzaville, la double évaluation des élèves à compter de cette année scolaire 2022-2023, afin d’apprécier leurs compétences accumulées et acquises le long de la formation.

Ghislain Thierry Maguessa Ebomé a fait l’annonce lors de sa visite dans les établissements scolaires de Brazzaville, pour se rendre compte de l’effectivité de la rentrée des classes. La double évaluation annoncée se situe au niveau pédagogique et en entreprise pour qu’au sortir des lycées techniques et professionnels, les bacheliers aient la capacité et la possibilité d’intégrer le monde du travail.

« Nous avons constaté que les évaluations classiques ne prennent pas en ligne de compte l’accumulation de la formation au lycée ou dans les collèges d’enseignement professionnel », a déclaré Ghislain Thierry Maguessa Ebomé.

Sa visite en compagnie des partenaires a été effectuée au lycée technique industriel 1er mai et au lycée commercial avant de laisser son directeur de cabinet continuer la descente des lycées d’enseignement professionnel agricole Amilcar-Cabral et 5-février.

Le constat sur le terrain a montré la présence massive de l’équipe pédagogique et du corps enseignant. Quant aux élèves, l’absentéisme a été remarquée au lycée commercial où la classe de terminale G2 a attiré l’attention du ministre. A cet effet, il a exhorté les élèves à la préparation de l’examen dès le premier jour de la rentrée scolaire. « Nous lançons un appel à tous ceux qui n’ont pas fait le mouvement vers l’école ce matin de retrouver dès demain leur salle de classe car c’est ici leur avenir », a-t-il martelé. A l’endroit du personnel enseignant et administratif, le ministre les a invités à plus de responsabilité.

Au lycée d’enseignement professionnel agricole Amilcar-Cabral, les élèves de la terminale R4 ont renoué avec les classes avec le cours de gestion des parcs, des tracteurs et engins agricoles. L’enseignant, Gildas Arnaud Nsangolo, a souligné à cette occasion l’importance du cours qui consiste à former les apprenants à devenir les gestionnaires de ces engins dans le domaine agricole. Selon lui, l’agriculture occupe une place de choix actuellement. A cet effet, on ne peut parler de la mécanisation sans les machines agricoles et les techniciens formés.

Interrogé sur des innovations qui intègrent la mise en œuvre de l’approche par compétence, Gildas Arnaud Nsangolo s’est dit optimiste à faire comprendre aux élèves ces innovations pour les amener à l’adaptation.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here