Santé publique : les experts réfléchissent sur la sécurité sanitaire

4
Santé publique : les experts réfléchissent sur la sécurité sanitaire
Santé publique : les experts réfléchissent sur la sécurité sanitaire

Africa-Press – Congo Brazzaville. Le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la Population, Jean Ignace Tendelet, a ouvert le 7 septembre l’atelier d’opérationnalisation de l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la mise en œuvre du plan d’action national pour la sécurité sanitaire au Congo.

L’objectif est d’assurer la sécurité sanitaire dans les différents pays de la sous-région d’Afrique.

Pendant deux jours, les experts nationaux et internationaux de l’OMS/Afrique ainsi que les cadres de plusieurs administrations et institutions vont échanger sur les initiatives chargées de déployer les capacités pour aider les Etats membres à la préparation et la détection rapides des événements de santé publique, lancées par l’OMS en partenariat avec les Etats membres.

Elles permettront aux gouvernements de mettre en place un plan d’action national pour répondre aux urgences de santé.

Le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la Population, Jean Ignace Tendelet, a rappelé dans son allocution d’ouverture, la capacité des experts nationaux à faire des plaidoyers. « L’atelier ne donne pas seulement l’opportunité au Congo de disposer d’une équipe d’experts capable de piloter la réponse de n’importe quelle urgence de santé publique, mais aussi de combler les insuffisances en matière de préparation, de détection et de réponse aux urgences en la matière et de faire un plaidoyer à l’endroit des partenaires et autorités qu’il faut être prêt pour répondre aux urgences de santé publique », a-t-il déclaré.

Selon lui, les faiblesses des systèmes de santé de la sous-région d’Afrique sont liées à la coordination, la logistique, la mobilisation rapide des ressources humaines, la détection des urgences, la fonctionnalité des Centres d’opération d’urgence de santé publique et des équipes médicales d’intervention rapide.

« D’après l’OMS, chaque année plus d’une centaine de situations d’urgence sanitaire se déclarent dans la région africaine, soit 70%, survenues dans le monde. Le Congo, à l’instar de plusieurs pays de la sous-région, fait face de manière récurrente à plusieurs épidémies : la Covid-19, la rougeole, la maladie à virus Ebola consécutive à l’épidémie de la République démocratique du Congo », a dit Jean Ignace Tendelet.

Pour le représentant de l’OMS au Congo, Lucien Alexis Manga, la rencontre s’inscrit dans le cadre de la semaine de la mission du bureau régional de l’OMS/Afrique dans sa nouvelle initiative pour le renforcement des capacités nationales et régionales de détection de la riposte aux urgences de santé.

« Le Congo s’est engagé au développement et à la validation d’un plan multisectoriel pour la préparation de la détection des urgences en santé publique », a-t-il indiqué.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here