Variole du singe : un 1er chien contaminé par ses propriétaires

10
Variole du singe : un 1er chien contaminé par ses propriétaires
Variole du singe : un 1er chien contaminé par ses propriétaires

Africa-Press – Congo Brazzaville. Un premier cas de variole de singe a été identifié chez un singe. L’information a en effet été annoncée par la revue scientifique en ligne The Lancet. Selon les précisions apportées sur cette situation, l’animal vivrait en France avec ses maîtres. Ces derniers se seraient rendus à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris suite à l’apparition des symptômes de la maladie. En effet, sur plusieurs parties de leur corps, des pustules ont été identifiées et ils ont été diagnostiqués positifs au virus.

L’animal dort avec ses maîtres

L’animal de compagnie quant à lui a commencé par présenter « des lésions cutanéo-muqueuses, comprenant des pustules abdominales et une fine ulcération anale » 12 jours après le diagnostic de ses maîtres. A en croire la revue scientifique The Lancet, les deux hommes ont déclaré qu’ils ont l’habitude de dormir avec le chien.

« Dans les pays endémiques, seuls les animaux sauvages (rongeurs et primates) sont porteurs du virus. Cependant, la transmission du virus monkeypox chez les chiens de prairie a été décrite aux États-Unis et chez les primates captifs en Europe qui ont été en contact avec des animaux infectés importés. L’infection chez les animaux domestiques, comme les chiens et les chats, n’a jamais été signalée », a noté la revue scientifique.

D’humain à humain

Rappelons que selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la Variole du Singe se transmet d’humain à humain « par contact étroit avec les lésions, les liquides organiques et les gouttelettes respiratoires de personnes ou d’animaux infectés. La possibilité d’une transmission sexuelle est à l’étude ».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Brazzaville, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here