Tshopo : le ministre provincial des finances mis à rude épreuve face à la gestion financière (Analyse)

2
Tshopo : le ministre provincial des finances mis à rude épreuve face à la gestion financière (Analyse)
Tshopo : le ministre provincial des finances mis à rude épreuve face à la gestion financière (Analyse)

Africa-Press – Congo Kinshasa. Kisangani, le 4 juin 2024, la province de la Tshopo, dans une démarche audacieuse visant à examiner les pratiques de gestion financière dans la province de la Tshopo, le député Senold Tandia Akomboyo, député élu de la ville de Kisangani, a déposé une question orale avec débat auprès du secrétariat de l’Assemblée provinciale de la Tshopo afin d’obtenir l’invitation au perchoir de l’organe délibérant, du ministre provincial des finances, de l’économie, du commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises et de l’entrepreneuriat, Héritier Bangala.

Cette motion, ancrée dans les principes de bonne gouvernance et de reddition des comptes, vise à éclairer les transactions financières de la province, en particulier la gestion des comptes, des emprunts, de la génération de revenus et de la collecte des impôts.

Citant des dispositions constitutionnelles et légales qui garantissent la supervision parlementaire, le député Tandia souligne l’importance de la transparence et de la reddition des comptes dans la gestion des finances publiques. Il met en avant la responsabilité de la province en tant qu’autorité budgétaire et gardienne des fonds publics pour garantir que le public soit pleinement informé des questions financières.

Un appel à des explications détaillées

La motion pose une série de questions détaillées, exigeant des réponses complètes et vérifiables de la part du ministre provincial. Ces questions explorent divers aspects de la gestion financière, notamment:

– le nombre de comptes bancaires et de sous-comptes détenus par le gouvernement provincial et ses départements ;

– les détails de chaque compte, y compris son objectif, sa banque et ses recettes mensuelles d’octobre 2023 à mai 2024 ;

– des informations sur d’éventuels comptes bancaires ou sous-comptes non divulgués ;

– Les détails de tous les emprunts contractés par la province, y compris le prêteur, l’objectif, le montant, le calendrier de remboursement et le taux d’intérêt ;

– une ventilation de tous les transferts reçus du gouvernement central, en précisant le montant pour chaque transfert

– les chiffres des revenus mensuels pour la province et ses territoires, ainsi que leurs objectifs et taux de réalisation respectifs ;

– l’identification des 15 principales activités génératrices de revenus, avec les collectes mensuelles d’octobre 2023 à mai 2024 ;

– des détails sur les 10 premiers contribuables de chaque secteur économique majeur, y compris leurs contributions mensuelles, leur statut de conformité et leurs dettes en souffrance ;

– une clarification de la situation entourant le scellement et la réouverture ultérieure de la PHC (Plantations et Huileries du Congo) ;

– des informations sur les recettes collectées lors des missions du Ministre Provincial à Kinshasa, avec des détails sur les contribuables individuels et des documents justificatifs ;

– une explication complète de la problématique du pont-bascule, y compris les chiffres de recettes mensuelles d’octobre 2023 à mai 2024 ;

– la présentation des preuves de paiement pour des entreprises spécifiques: Primecarré, Premidis, Afro-American et African-food

Un pas vers une meilleure gouvernance financière

Cette motion de question orale avec débat constitue un puissant outil pour promouvoir la transparence, la reddition des comptes et des pratiques de gestion financière saine dans la province de la Tshopo. En demandant des explications détaillées et des documents à l’appui, l’élu de Kisangani Tandia défend les droits du peuple à être informé sur l’utilisation de leurs impôts.

Le résultat de cette motion a le potentiel d’améliorer considérablement la gouvernance financière dans la province de la Tshopo, garantissant que les fonds publics soient gérés de manière responsable et efficace pour le bénéfice de tous les citoyens.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here