Batteries électriques : les USA publient le protocole d’accord signé avec la RDC et la Zambie

6
Batteries électriques : les USA publient le protocole d’accord signé avec la RDC et la Zambie
Batteries électriques : les USA publient le protocole d’accord signé avec la RDC et la Zambie

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le Département d’Etat américain a publié mercredi 18 janvier 2023, le protocole d’accord signé avec la République démocratique du Congo (RDC) et la Zambie, en marge du sommet USA-Afrique, pour le développement de la chaîne de valeur des batteries de véhicules électriques.

Ce protocole d’accord soutient l’objectif de la RDC et de la Zambie de construire une chaîne d’approvisionnement productive, de la mine à la chaîne de montage, tout en s’engageant à respecter les normes internationales pour prévenir, détecter et engager des poursuites judiciaires pour lutter contre la corruption tout au long de ce processus.

Selon Washington, le secteur privé américain est une formidable ressource, à la fois pour les connaissances techniques et le financement, pour le développement commercial à chaque étape du processus.

L’administration Biden-Harris assure qu’il travaillera avec la RDC et la Zambie pour s’assurer que le secteur privé dispose de conditions équitables pour participer à ces projets.

« La RDC produit plus de 70 % du cobalt mondial. La Zambie est le sixième producteur mondial de cuivre et le deuxième producteur de cobalt en Afrique. Ces ressources et cet engagement en faveur de la coopération sont des éléments essentiels de la transition énergétique mondiale dont nous avons besoin de toute urgence », a expliqué le département d’Etat.

Les USA sont convaincus que le plan de développement d’une chaîne d’approvisionnement en batteries électriques ouvre la porte à des investissements transparents pour construire une industrie à valeur ajoutée et durable en Afrique et créer une transition énergétique juste pour les travailleurs et les communautés locales.

« Les États-Unis entendent soutenir la RDC et la Zambie dans leur développement d’une chaîne de valeur pour les batteries EV en RDC et Zambie d’une manière compatible avec les lois nationales applicables et les meilleures pratiques internationales qui facilitent la prévention, la détection, et la poursuite de la corruption, ainsi que les obligations applicables en vertu de la Convention des Nations unies contre la corruption », prévoit ledit protocole consulté par Afriquactu NET.

Washington a, à travers ce texte, exprimé l’intention de prendre les mesures appropriées pour faire connaître le véhicule électrique de la RDC et de la Zambie au sein du secteur privé et de l’investissement aux États-Unis. Cela pourrait inclure le développement commercial, où approprié, ainsi que d’explorer les possibilités d’assistance technique, faciliter la participation potentielle du secteur privé américain à ces projets.

En outre, les USA ont confirmé leur intérêt à soutenir le développement de la croissance économique industrialisée, par exemple par la construction d’usines de précurseurs de véhicules électriques en RDC et Zambie, et de fournir l’assistance technique pour assurer son succès dans la mesure permise par ses autorités juridiques nationales.

Cependant, selon les clauses, ce protocole d’accord n’est pas destiné à être juridiquement contraignant et n’est pas une obligation de fonds.

L’ensemble des activités poursuivies en vertu du présent protocole d’entente sont soumis à la disponibilité des fonds, ont décidé les différentes parties.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here