Coût global du programme du gouvernement Sama : le député Paulin Odiane estime que le Congo peut mobiliser 12 milliards USD ou plus par an s’il n’y a pas coulage des recettes publiques

9
Coût global du programme du gouvernement Sama : le député Paulin Odiane estime que le Congo peut mobiliser 12 milliards USD ou plus par an s’il n’y a pas coulage des recettes publiques
Coût global du programme du gouvernement Sama : le député Paulin Odiane estime que le Congo peut mobiliser 12 milliards USD ou plus par an s’il n’y a pas coulage des recettes publiques

Africa-PressCongo Kinshasa. En réaction au coût global du programme de gouvernement Sama Lukonde Kyenge estimé à 36 milliards USD pour la période 2021-2023, le député national Paulin Odiane se montre optimiste à condition de boucher les trous de coulage des recettes publiques.

Pour lui, au regard des potentialités de la RDC, il y a moyen d’aller même au-delà de ce que Sama Lukonde Kyenge a prévu pour les trois ans.

« Le Congo peut aller de 12 milliards USD par an, nous sommes en mesure, c’est question de mettre de l’ordre dans la gestion du pays, boucher tous les trous de coulage des recettes publiques et puis on peut arriver, lutter aussi contre la corruption et les tracasseries administratives », a dit lundi 26 avril 2021 le député national Paulin Odiane.

Cependant, M. Odiane regrette que le programme du gouvernement Sama Lukonde Kyenge n’ait pas un calendrier précis qui permettra à la représentation nationale de suivre de près les différentes promesses contenues dans le programme du gouvernement.

« Ce programme est très vaste, on ne sait pas comment le gouvernement va le réaliser. Il fallait chronométrer les actions à réaliser au courant de cette année, et puis l’année prochaine. C’est un vaste programme sans calendrier, sans mécanisme de contrôle. Comment nous allons évaluer ce programme du gouvernement, c’est difficile, on ne sait pas quelles sont les actions à réaliser à court, moyen et long terme. Nous mettons l’accent sur l’insécurité, la construction des infrastructures et la lutte contre la corruption. Il fallait que ces trois axes soient prioritaires », a expliqué Paulin Odiane.

Le député dit n’avoir pas approuvé l’investiture du gouvernement sans débat autour de son programme.

« Nous sommes pour l’investiture du gouvernement mais nous ne sommes pas pour que le débat se passe de cette manière. Donc nous ne pouvons pas ici nous transformer en hommes de la rue, non, pas comme ça, le parlement représente le peuple congolais, nous devons poser toutes sortes des questions pour aider le premier ministre avec son gouvernement à améliorer son programme ».

Après la présentation du programme qui prévoit 364 actions à réaliser, une centaine de députés étaient inscrits pour prendre la parole dans le cadre du débat général en plénière. Mais quelque 8 députés seulement s’étaient exprimés notamment pour formuler des recommandations en vue d’enrichir le programme. La plénière a par la suite adopté une motion qui demandait d’arrêter le débat pour investir le gouvernement au regard des questions urgentes qui l’attendent, dont la sécurité dans l’est du pays.

En même-temps, cet élu demande au Premier ministre de « donner le ton en demandant à tous ceux détiennent les biens de l’État, de les restituer dans ses premiers mois qu’il commence, tout ceux qui ont des véhicules de l’État, des maisons de l’État et tous ceux qui ont pillé la République puissent restituer tous les biens afin que nous puissions construire le pays ».

Berith Yakitenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here