24 avril – 31 ans de démocratie en RDC : quelques Kinois s’expriment (micro baladeur)

6
24 avril - 31 ans de démocratie en RDC : quelques Kinois s'expriment (micro baladeur)
24 avril - 31 ans de démocratie en RDC : quelques Kinois s'expriment (micro baladeur)

Africa-PressCongo Kinshasa. Le 24 avril 1990, le maréchal Mobutu, incapable de résister au vent de la démocratie qui soufflait sur le contient africain, a fini par décréter le pluralisme politique au Zaïre, aujourd’hui République démocratique du Congo. C’était devant la classe politique et les forces vives du pays, à la N’Sele. La phrase restée célèbre jusqu’à ce jour, « Comprenez mon émotion », marque le moment insolite de l’événement, car le tout-puissant président Mobutu Sese Seko avait fondu en larmes devant les caméras, en direct à la télévision nationale.

Aujourd’hui 24 avril 2021, 31 ans après, des Kinois ont dressé leur bilan, à travers ce micro baladeur réalisé par MCP.

Jean-Claude Ibakanzu, 43 ans, Bandal: « de Mobutu à Laurent-Désiré Kabila, il n’y a eu aucun changement. Mobutu avait fait semblant de démocratiser le pays. Mais, quelques jours après, la dictature a repris de plus belle, jusqu’à ce que M’Zée Kabila y mette fin. Ce dernier a réalisé un grand bond dans la pratique de la démocratie, mais malheureusement il est décédé. Joseph Kabila nous a terrorisés,18 ans durant, avec sa dictature. Et, aujourd’hui, Tshisekedi vient finalement démocratiser la RDC ».

Kila Élie, 36 ans, Ngiri-Ngiri : ni Mobutu, ni Laurent-Désiré Kabila, ni Joseph Kabila, encore moins Félix Tshisekedi n’a réussi à respecter et faire respecter les règles de la démocratie. Tous sont des dictateurs ».

Lina Mondongu, 32 ans, Lingwala: « 31 ans après, nous faisons du sur place. La fameuse démocratie n’est que de façade. Tous ceux qui ont dirigé après Mobutu s’autoproclament  » démocrates « , alors qu’ils sont des dictateurs, en réalité, chacun avec sa particularité. Tous ont bafoué les droits de l’homme.

Pauline Likuta, 25 ans, Kasavubu:  » votre question trouve la réponse dans la répression de la marche de Lamuka, organisée aujourd’hui samedi 24 avril pour dire non aux massacres de l’Est. Tout dirigeant démocrate ne peut jamais s’opposer à pareille initiative. Félix n’est pas un démocrate. Il traque des journalistes, viole les dispositions de la Constitution. L’Udps est sur le point de s’ériger en parti-État ».

Jules Katsa, 54 ans, Kintambo:  » depuis 1960, c’est la toute première fois de vivre la démocratie et l’État de droit en République démocratique du Congo, grâce à Félix Tshisekedi. On n’a jamais vu de procès contre des autorités du pays pour détournement. Aujourd’hui, c’est possible. Tout cela, grâce à Félix Tshisekedi « .

Kadi Kadima, 41 ans, Matete:  » Avec Mobutu, c’était le chaos. LD Kabila a pris le pouvoir par la guerre. Joseph Kabila,qui lui a succédé, a organisé les toutes premières élections en 2006, 2011 puis 2018. Grâce à lui, nous avons vécu l’alternance pacifique et civilisée du pouvoir. Jeune, il a respecté la Constitution au terme de ses deux mandats. C’est l’unique président démocrate que ce pays a connu. Félix Tshisekedi a fait reculer le pays par une forme de dictature à peine voilée. C’est la pensée unique qui s’installe. Si tu émets un avis contraire, tu te retrouves à Makala ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here