Appels d’offres sur les blocs pétroliers et gaziers : « Nous n’allons pas travailler en sauvage … On protège l’environnement », (Ève Bazaïba)

3
Appels d’offres sur les blocs pétroliers et gaziers : « Nous n’allons pas travailler en sauvage … On protège l’environnement », (Ève Bazaïba)
Appels d’offres sur les blocs pétroliers et gaziers : « Nous n’allons pas travailler en sauvage … On protège l’environnement », (Ève Bazaïba)

Africa-Press – Congo Kinshasa. Face aux critiques de certaines organisations internationales depuis la mise aux enchères des blocs pétroliers et gaziers, la ministre de l’Environnement et développement durable, Ève Bazaïba Masudi, a apporté de nouvelles assurances sur la protection de l’environnement par la République démocratique du Congo.

Au cours d’un briefing presse du samedi 30 juillet, aux côtés du ministère de la Communication et médias, Patrick Muyaya, et celui des Hydrocarbures, Didier Budimbu, la ministre de l’Environnement a réitéré l’engagement de la RDC d’être le pays-solution au problème de changement climatique dans le monde.

« (…) Ça ne gênera pas I’humanité. Tout ce dont nous avons besoin aujourd’hui lorsque nous lançons les appels d’offres, c’est d’avoir l’expertise technologique, de travailler selon les standards internationaux de protection de l’environnement. Donc, je voudrai rassurer l’opinion que nous n’allons pas travailler en sauvage et notre objectif est tout à fait compatible, on protège l’environnement, on protège l’homme parce-que dans tout ce que nous sommes en train de faire, l’homme doit être au centre des préoccupations », a-t-elle dit.

Ève Bazaïba a indiqué que toutes ses affirmations sont basées sur des études menées en amont par des scientifiques et experts, avant le lancement des appels d’offres sur les blocs pétroliers et gaziers.

La VPM en charge de l’Environnement a toute de même fustigé l’attitude « hypocrite » dont font montre quelques ONG lors que certains parcs de la RDC considérés comme aires protégées, sont attaqués, faisant référence à l’agitation observée depuis le lancement des appels d’offres sur les 27 blocs pétroliers et 3 gaziers.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here