Beni : une double attaque des ADF contre les Maï Maï UPLC

2
Beni : une double attaque des ADF contre les Maï Maï UPLC
Beni : une double attaque des ADF contre les Maï Maï UPLC

Africa-PressCongo Kinshasa. Les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) ont attaqué à deux reprises, au cours de la journée du lundi 7 juin, les positions des ex-miliciens Maï Maï de l’Union des patriotes pour la libération du Congo (UPLC) en chefferie de Bashu, territoire de Beni, en province du Nord-Kivu.

La première attaque est survenue autour de 5 heures du matin à Vuhambya. Les rebelles ont incendié une position des miliciens, ce qui est à la base des échanges des tirs ayant poussé les Maï-Maï à riposter et les ADF à se retirer.

Une deuxième attaque s’est déroulée aux environs de 9 heures à Lisasa, dans les mêmes parages où ils ont encore incendié cette position, tel que le confirme le bureau de la société civile noyau de Kanyihunga, situé à environ 5 kilomètres de Vuhambya.

Une panique généralisée a été observée dans le chef de la population civile à Lisasa, Soma, Kitsimba, Kithovo, Pabuka et leurs environs. Ces derniers ont fui jusqu’en ville de Butembo, Maboya et Kalunguta, des milieux jugés plus sécurisés.

Selon les déplacés, les assaillants ont incendié la structure sanitaire de Lisasa, pillé puis incendié quelques maisons d’habitation et des boutiques. Cette attaque a paralysé les activités scolaires dans plusieurs écoles fonctionnant à Kanyihunga et ses environs.

Une bonne partie de la chefferie de Bashu est contrôlée par les miliciens Maï Maï qui sont favorables au processus de désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire (DDRC). En dehors de petites positions qui sont siennes, ces derniers ont un grand campement à Kalunguta, entretenu par les autorités en attendant la réponse du gouvernement à leurs exigences avant de déposer les armes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here