Course à la primature : la société civile Kongo-Central rappelle la promesse du chef de l’État de nommer un Kongo Premier ministre

2
Course à la primature : la société civile Kongo-Central rappelle la promesse du chef de l'État de nommer un Kongo Premier ministre
Course à la primature : la société civile Kongo-Central rappelle la promesse du chef de l'État de nommer un Kongo Premier ministre

Africa-Press – Congo Kinshasa. La société civile du Kongo-Central souhaite que le prochain Premier ministre que le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, va nommer soit un ressortissant de cette province. Ce message est un rappel de Mi-Roger Seka, membre de cette structure citoyenne qui précise qu’il s’agit d’une promesse du chef de l’État.

“Il vous souviendra que son excellence, Félix Antoine Tshisekedi, chef de l’État, en date du 3 mars 2019, avait reçu la notabilité Kongo à qui il a fait la promesse, en échange de leur accompagnement à sa réélection pour un deuxième mandat, de donner à l’Udps/Kongo-Central le poids politique, donc cinq députés au niveau national. Et si jamais il est réélu, la primature sera accordée au Kongo-Central. Donc, par cet engagement, le président de la République avait écrit une loi ce jour-là. C’est de la même manière qu’il a promis et rendu la journée du 6 avril, chômée et payée, afin d’honorer la lutte de Simon Kimbangu”, a-t-il rappelé.

Et de poursuivre: “Nous rappelons au chef de l’État qu’il a l’âme Kongo et étant notre digne et distingué neveu, il doit redorer le blason du Kongo-Central longtemps terni par des promesses non tenues. A titre illustratif, Ne Muanda Nsemi avait rejoint l’Union sacrée pour consolider la promesse du chef de l’État, celle de donner la primature aux Bakongo pour la première fois depuis l’indépendance”, a déclaré Mi-Roger Seka de la société civile du Kongo-Central.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here