Élection du bureau définitif au sénat : Augustin Kabuya très inquiet des agendas cachés au sein de l’Union sacrée

3
Élection du bureau définitif au sénat : Augustin Kabuya très inquiet des agendas cachés au sein de l'Union sacrée
Élection du bureau définitif au sénat : Augustin Kabuya très inquiet des agendas cachés au sein de l'Union sacrée

Africa-Press – Congo Kinshasa. Alors que les jours s’approchent pour la tenue des élections du bureau définitif de la chambre haute du Parlement, Augustin Kabuya, coordonnateur de la majorité présidentielle, dénonce les agendas cachés au sein l’Union sacrée, pour la composition du ticket. Le SG de l’UDPS appelle les partis membres de cette famille politique à la sincérité, afin de permettre au pays d’avancer.

Augustin Kabuya est visiblement déçu du climat actuel au sein de l’Union sacrée, sur la conduite de certains partis et regroupements membres. “Si nous sommes sincères avec nous-mêmes, il n’y aura pas de problème. Mais, si les gens ont des agendas cachés, on va se créer des problèmes”

Bien après la composition sur fonds de tension du ticket de l’Union sacrée au niveau de l’Assemblée nationale, Augustin Kabuya considère qu’à l’heure actuelle, le blocage relève de la mauvaise foi.

” A l’Assemblée nationale, c’était un problème de manque de sincérité. Les gens étaient dans la logique de ternir l’image de quelqu’un”, a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, Augustin Kabuya écarte la thèse selon laquelle le chef de l’État aurait pesé de son poids, pour décanter la situation au niveau du ticket de l’Assemblée nationale.

“Le chef de l’État, de nature, est quelqu’un qui laisse les gens s’exprimer librement. Il ne faut pas le mêler dans ces affaires”, a précisé Augustin Kabuya.

Il y a près de quelques jours, la chambre haute du Parlement examine, au travers d’une commission mise sur pied, le règlement intérieur avant le débat en plénière pour son adoption.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here