Etat de siège : « la cible n’est plus sur un front connu » (Patrick Muyaya)

2
Etat de siège : « la cible n’est plus sur un front connu » (Patrick Muyaya)
Etat de siège : « la cible n’est plus sur un front connu » (Patrick Muyaya)

Africa-PressCongo Kinshasa. Le porte-parole du gouvernement annonce l’infiltration des rebelles au sein de la population de l’Ituri et du Nord-Kivu suite aux opérations de l’état de siège.

Suite à cette alerte, Patrick Muyaya appelle les populations de ces deux contrées à la collaboration pour mieux démarquer ces forces négatives.

« Nous sommes devant une guerre asymétrique où la cible n’est plus sur un front connu. Mais elle se noie dans la population pour y semer terreur et désolation(…) C’est ici le lieu d’en appeler au patriotisme de nos compatriotes vivant dans les régions concernées à soutenir et travailler aux côtés des FARDC pour démasquer toutes les forces négatives en errance », a-t-il exhorté .

En termes d’assurance, l’officier supérieur Léon-Richard Kasonga a rappelé que l’objectif de l’armée est de mettre fin à l’activisme des ADF, particulièrement dans le territoire de Beni.

Des rebelles capturés, des armes récupérées. D’où, les activités socioéconomiques, scolaires ainsi que la circulation ont repris tant bien que mal. « Ça se remarque également par la réouverture des écoles, des marchés et commerces. Il y aura présentement, la libre circulation des personnes sur la route nationale numéro 27 », a expliqué le porte-parole des FARDC.

Pour matérialiser la conquête militaire, renchérit-il , les forces armées travaillent davantage en collaboration avec les éléments de la police pour garantir la quiétude et protéger les biens des habitants des régions concernées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here