Félix regrette que la pression internationnale ne produise pas d’effet sur le terrain

2
Félix regrette que la pression internationnale ne produise pas d'effet sur le terrain
Félix regrette que la pression internationnale ne produise pas d'effet sur le terrain

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a évoqué le mardi 17 janvier 2023 la question du retrait du mouvement rebelle M23 des territoires occupés après les affrontements de 2022. C’était lors de son intervention comme panéliste au Forum économique mondial de Davos. Le Chef de l’Etat a regretté le fait qu’en dépit de la pression de la communauté internationale sur ce groupe, les lignes sur le terrain ont peu bougé.

« Malgré la pression de la communauté internationale, ce groupe fait semblant de se retirer et se redéploie dans d’autres zones. Je vous apprends que depuis lors, il y a eu un massacre des innocents à Kishishe pour pousser la population à se déplacer de cette localité qui regorge des matières précieuses », a-t-il répondu à la question d’une ressortissante rwandaise.

Dans ces efforts pour le rétablissement de la paix dans la région, le chef de l’Etat congolais a fait savoir qu’il avait proposé des projets de développement aux dirigeants des pays voisins de la RDC.

« Nous avons 9 voisins et j’avais proposé des projets de développement qui vont faire du bien à nos populations et à nos économies. Je peux vous citer pour chacun de neuf voisins quel projet j’avais proposé pour aller vers les échanges commerciaux qui allaient amener la paix et garantir la stabilité de la région », a-t-il révélé.

A en croire le Président de la République, à cause des certains dirigeants de la region notamment le président rwandais, Paul Kagame, son initiative peine à se réaliser. « A cause de certains voisins aux velléités belligérantes que cela est difficile à réaliser. Le problème aujourd’hui de l’insécurité dans la région des grands lacs s’appelle le Rwanda », a-t-il insisté.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here