Fin de séjour à Kinshasa du Président Dénis Sassou Nguesso

4
Fin de séjour à Kinshasa du Président Dénis Sassou Nguesso
Fin de séjour à Kinshasa du Président Dénis Sassou Nguesso

Africa-Press – Congo Kinshasa. Le Président de la République du Congo, Dénis Sassou Nguesso, a regagné Brazzaville vendredi dans l’avant-midi, au terme d’une visite officielle de 48 heures à Kinshasa, dans le cadre de la première Conférence des hommes sur la masculinité positive dans le leadership pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles (VFFF) en Afrique.

Peu avant son départ, le Président Dénis Sassou Nguesso et son homologue de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président en exercice de l’Union africaine, ont eu un bref entretien en tête-à-tête à l’hôtel Rotana à Kinshasa, avant de prendre son hélicoptère au Palais de la Nation, où il était également accompagné par son hôte.

Organisé à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles, le 1er sommet des Chefs d’Etat africains sur la « Masculinité positive » a également connu la participation, du Président du Sénégal, Macky Sall et Vice- Président de l’Union africaine (UA), ainsi que de ceux du Ghana, Nana Akufo-Ado, du Togo, Faure Gnassingbé Eyadema et du Rwanda, Paul Kagame qui ont également regagné leurs pays respectifs.

Tout en reconnaissant l’importance de la tenue d’une telle Conférence accentuée par l’impact socio-économique de la pandémie de la COVID-19 qui a exacerbé les inégalités entre les hommes et les femmes, en particulier les violences faites aux femmes et aux filles, les participants ont notamment condamné toutes les formes de discrimination et de violences faites aux femmes et aux filles et se sont engagés à veiller à ce que les politiques et les mesures nécessaires soient mises en place par les Etats membres pour s’attaquer fermement à toute forme d’impunité.

Dans une déclaration dite de «Kinshasa», ils se sont également engagés à adopter et mettre en œuvre une Convention de l’Union Africaine pour mettre fin à la violence faites aux femmes et aux filles qui servira de cadre juridique pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles en Afrique ainsi qu’à évaluer annuellement la mise en œuvre de leurs engagements au début des seize jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et filles.

Ils ont enfin appelé les hommes à être des hommes modèles pour les garçons, afin que les hommes leaders de demain s’approprient les valeurs fondamentales qui définissent les expressions positives de la masculinité en Afrique.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here