« Il sera difficile d’organiser les élections dans le délai avec la guerre à l’Est » (Bonso)

1
« Il sera difficile d'organiser les élections dans le délai avec la guerre à l'Est » (Bonso)
« Il sera difficile d'organiser les élections dans le délai avec la guerre à l'Est » (Bonso)

Africa-Press – Congo Kinshasa. “Sur le terrain, on se retrouve devant des contraintes, notamment la guerre. Au départ, le financement des élections posait des problèmes pour que la CENI puisse obtenir des kits électoraux et différents matériels. Maintenant sur les fonds difficilement mobilisés par le gouvernement, la grande partie est affectée à l’effort de guerre. La CENI ou les élections viennent maintenant en deuxième position”, fait observer, sur Top congo fm Jérôme Bonso, expert en matière électorale.

“Cette situation nous inquiète. Voilà pourquoi Il faut trouver la solution palliative pour mettre fin à la guerre de l’Est”, souhaite le secrétaire permanent de la plateforme Agir pour les élections transparentes et apaisées.

Mais à ce stade, il suggère aux autorités Congolaises, “d’activer le plan national de sécurisation du processus électoral dans le pays en conflit. Ce plan est constitué de la police, des éléments des forces armées et des services de renseignement. C’est alors qu’on aura un commandement unique et intégré pour que les zones en conflits soient bien couvertes”.

Seules 34 des 120 activités réalisées

“Cependant, la guerre n’est pas le seul bémol pouvant empêcher la tenue des élections dans le délai,” explique Jérôme Bonso qui relève qu'”il y a aussi d’autres contraintes qui font que la CENI ait du mal à s’en sortir à ce stade. Après la publication de sa feuille de route, la CENI a élaboré les contraintes en termes d’activités. Il y avait 120 activités pour respecter l’échéance de 2023″.

Mais à l’heure actuelle, “la CENI n’a réalisé que 34 activités sur les 120 programmées. Ce qui représente un taux d’exécution de 28,33%. Disons que ça serait difficile de respecter le rendez-vous de 2023. Mais s’il y a une très forte volonté politique, nous pensons que nous pouvons nous en sortir,” espère-t-il.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Congo Kinshasa, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here