la plateforme des églises de réveil a officiellement présenté sa feuille de route pour la tenue des élections transparentes et apaisées en 2023

2
la plateforme des églises de réveil a officiellement présenté sa feuille de route pour la tenue des élections transparentes et apaisées en 2023
la plateforme des églises de réveil a officiellement présenté sa feuille de route pour la tenue des élections transparentes et apaisées en 2023

Africa-PressCongo Kinshasa. Les églises du réveil du Congo ont procédé ce lundi 5 avril 2021 à la présentation de leur engagement socio-pastorale sous le thème : « Processus électoral en RDC, priorités 2023 ». Il s’agit d’une feuille de route qui va retracer les activités à mener jusqu’à la date des élections.

Les églises de réveil soutiennent aussi les réformes électorales. Leur agenda prévoit une campagne d’éducation civique et électorale ; observation électorale ; promotion de la participation des femmes, des jeunes et des marginalisés ; justice et sécurité électorale ; médiation et résolution des conflits électoraux.

Les églises de réveil du Congo se disent mobilisées et promettent de s’assurer de la tenue des élections transparentes et apaisées en 2023.

« La gestion de l’appropriation du processus électoral détermine la manière dont les membres jugeront le degré d’implication des acteurs dans l’exercice de la démocratie. Tout cela a une incidence sur le degré de la légitimité que les électeurs accordent à leurs gouvernants. Voilà qui explique l’importance du rôle des parties prenantes qui exigent d’elles un profond engagement. L’église du réveil du Congo est mobilisée et doit constamment s’assurer que ses fidèles s’engageront de manière professionnelle, impartiale en vue de la tenue des élections transparentes, crédibles et apaisées », a déclaré dans son discours le Pasteur Dodo Kamba, Représentant Légal de l’église du réveil du Congo.

Ces confessions religieuses se disent ouvertes à collaborer avec les parties prenantes au processus électoral à travers l’engagement élaboré.

« Cet engagement au processus électoral englobe les différents mécanismes par lesquels les citoyens et citoyennes collectivement ou individuellement peuvent participer aux décisions et aux choix publics dans leurs entités respectives. Face aux enjeux électoraux à venir, c’est engagement est rendu nécessaire non seulement par cette question, par cette obligation faite à chaque citoyen et à chaque citoyenne d’apporter sa contribution à la construction de l’espace démocratique », a ajouté Dodo Kamba.

Cette activité a connu la participation d’autres confessions religieuses membres de la CIME notamment l’Eglise du Christ au Congo, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo.

Clément Muamba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here